Exit les idées reçues, les femmes sont les moins dangereuses au volant

Article mis à jour le 

À Paris, les hommes ont été responsables de 75 % des accidents de la route en 2012, contre 25 % pour les femmes, a indiqué mercredi la préfecture de police de Paris (PP).

D'après les statistiques annoncées mercredi par la préfecture de police de Paris (PP), 1542 femmes ont été présumées responsables des 6329 accidents de la route enregistrés dans la capitale en 2012, soit un quart de ces derniers. Comme le met en évidence la dernière lettre hebdomadaire PPrama de la PP, "il y aurait moins de victimes sur les routes si les hommes conduisaient comme les femmes".

Les causes des accidents montrent par ailleurs que les disparités sont également importantes entre hommes et femmes dans le rapport à la route. Ainsi, à Paris, qu'il s'agisse de la vitesse (72 % contre 28 %), des stupéfiants (89 %/11 %) ou encore de l'alcool (91 %/9 %), les hommes sont largement en tête selon les statistiques.

En outre, une enquête menée par Ipsos pour la Fondation Vinci Autoroutes publiée ce vendredi conclut que les femmes ont un meilleur comportement que les hommes en s'appuyant sur de nombreux critères tels que l'utilisation du téléphone, l'alcool, la vitesse, la gestion de la fatigue. Plus inquiètes, les femmes seraient aussi plus conscientes du danger.

Dans une étude semblable réalisée en 2012, 52 % des personnes interrogées avaient jugé que les hommes conduisaient moins bien que les femmes, contre 17 % s'agissant des femmes.

Plus de trois quarts des tués sur la route sont des hommes

Si les hommes étaient les plus dangereux sur la route, en France en 2012, ces derniers ont également représentés une écrasante majorité des tués sur la route (76 %), comme l'a fait savoir la Sécurité routière le mercredi 6 mars. À noter que ce chiffre reste inchangé depuis une dizaine d'années.

Sources : Préfecture de police de Paris (PP), PPrama, Sécurité routière