Facebook : bientôt interdit les "faux profils" ?

Par : Antoine Baillais - Publié le 30 mai 2013 - Dernière modification : 31 mai 2013
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |
voca people facebook

Vous êtes "ami" avec un acteur, un chanteur, un journaliste ou un politicien ? Et comment savez-vous qu'il s'agit bien de la véritable personne ? Pour répondre à cette question et annihiler ce doute, le réseau social a décidé de faire le ménage : tous les "faux" profils si minutieusement mis à jour sont voués à disparaitre. Du moins les doublons des personnalités. En effet, le réseau social fourmille de "fake" qui biaisent la confiance et remettent en cause la sécurité du site. La guerre du faux est déclarée.

Grâce à Facebook, les internautes peuvent consulter votre vie, connaitre vos pensées, rencontrer vos amis, en un mot, vous connaitre sans même vous rencontrer, et suivre votre évolution peut-être mieux que ne saurait le faire quelqu'un de votre propre famille. Facile d'utilisation et très pratique pour garder le contact, il ne suffit que d'un nom, une date de naissance et quelques photos, et le tour est joué, votre profil est créé.

 

Les faux profils plus vrais que les originaux ?

Le Français détient donc son profil personnel, à travers lequel il interagit avec sa sphère sociale. Jusqu'au jour où il découvre que ses photos ou celles de ses amis lui mettent des bâtons dans les roues professionnelles. Il décide alors, futé comme il est, de changer de nom, et de n'exister sur le web que sous un pseudonyme. Disparu de Facebook et de Google Images (oui, vos photos apparaissent peut-être sur Google Images), il est soulagé. Or, changer de nom étant aussi simple, de nombreuses personnes l'ont fait, malgré l'interdiction facebookienne de travestir son identité. L'apparition des doublons et faux profils commençait.

D'autres personnes encore détiennent plusieurs profils : l'un sous un patronyme connu de la sphère intime, avec les informations qu'il vaut mieux conservées privées, et l'autre sous le vrai nom, pour rassurer l'employeur curieux ou pour être trouvable si on cherche à le contacter. Cette pratique est de plus en plus courante, malgré l'interdiction figurant dans le contrat d'inscription au réseau social. Enfin, il existe aussi les fans qui se servent de Facebook pour entrer dans la peau de leur idole, et vivre virtuellement leur vie.

 

Profil Facebook d'Abraham Lincoln

 

Authentifier un profil pour limiter les abus

De nombreux doublons de stars, journalistes, entreprises ou encore personnalités politiques, en un mot, de personnes publiques, circulaient sur le réseau, chacune prétendant bien sûr être plus vraie que l'autre. Or ce type de pratique peut nuire, professionnellement comme personnellement, à la personnalité en question, par la diffusion de fausses rumeurs notamment. Lorsque cela touche la date de sortie d'un film, passe encore, mais lorsqu'il s'agit de fausses déclarations politiques ou de faux témoignages, cela peut vite devenir problématique. On se rappellera de Christopher Patrick Gunn, qui se faisait passé pour Justin Bieber pour abuser de jeunes, voire petites, filles.

Le réseau social a donc décidé d'authentifier les pages des personnalités, explique-t-il dans un communiqué, suivant ainsi l'exemple de son concurrent Twitter. En effet, cela fait depuis 2009 que Twitter a mis en place ce service, afin que les "followers" sachent qui ils suivent réellement. Ainsi, parmi les multiples Tom Hanks ou Madonna, seul un profil détiendra son petit sigle d'authenticité : celui-ci représentera un "v" blanc sur fond bleu, les couleurs Facebook. En certifiant la véracité du profil en question, l'internaute pourra désormais distinguer les usurpations d'identité. Le réseau social va commencer par s'atteler aux stars, américaines dans un premier temps, puis les autres. Lorsque cette mesure sera achevée auprès des personnalités, quid du particulier ?

 

Sources : Los Angeles Times ; Facebook

 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu