Facebook : la déclaration de confidentialité qui circule sur le réseau n'a pas de valeur juridique

Article mis à jour le 

Depuis quelques semaines, une déclaration de confidentialité censée protéger les données personnelles de l'utilisateur qui la publie sur son mur se propage sur Facebook. Problème : celle-ci n'est autre qu'une affirmation n'ayant aucune valeur juridique.

Disponible sous de multiples formes, la déclaration de confidentialité qui circulait abondamment sur le réseau social ces derniers jours est en réalité un spam. Ces dernières se présentaient par exemple de la manière suivante : "Conformément à l'ACBG, en raison de la nouvelle politique de Facebook, je refuse par la présente, l'utilisation commerciale de mes données personnelles, autrement dit : de mes textes, de mes photos, de mes données personnelles, de mes photos de profil et de toutes les autres images, etc. Rien de ce qui me concerne ne devra être commercialisé ou divulgué sans mon consentement écrit".

Selon ces fausses déclarations, traduites dans de nombreuses langues et répandues aux quatre coins du réseau social, le changement de statut de l'entreprise Facebook, dorénavant cotée en bourse, induirait une modification des règles de confidentialité pour les utilisateurs. Facebook aurait ainsi désormais la possibilité d'exploiter nos données personnelles pour un usage commercial. Pour remédier à cela, il suffirait donc simplement de poster l'un de ces messages sur notre profil pour assurer la protection de nos contenus.

Inutile : ces déclarations n'ont aucune valeur juridique. Qui plus est, l'entrée de Facebook en bourse n'altère en rien les conditions de confidentialité que vous avez signées lors de votre inscription sur le réseau social. À noter que le site Hoax Slayer explique en détails les incohérences de ces affirmations. Reste néanmoins aux utilisateurs de Facebook à bien régler leurs paramètres de confidentialité pour protéger leurs contenus. Pour cela, veillez bien à ce que vos partages ne soient disponibles qu'à vos amis