Que faire si vous tombez nez à nez avec un "tigre" en liberté ?

Article mis à jour le 

À l’heure où les recherches se poursuivent en Seine-et-Marne au niveau de l’autoroute A4 pour retrouver le tigre en liberté, quelques dresseurs et spécialistes y vont de leurs conseils, dans le cas où vous devriez faire face à un tel félin.

Traqué comme il est par une vaste équipe de recherche, le tigre en liberté est davantage déboussolé qu’autre chose, selon les spécialistes. Mais quoi qu’il en soit, le tout est de le repérer. Ce qui n’est pas évident, comme l’explique au Parisien Frédéric Edelstein, un dresseur de fauves et directeur du cirque Pinder. Dans ce cas de figure, le félin va chercher à se cacher et éviter coûte que coûte d’être à découvert – synonyme de vulnérabilité. Pour ce faire, il va par exemple se rendre dans un bois, à distance respectable de la circulation, qui l’effraie.

Mais un problème va se poser au moment où le fauve aura faim. Car même si un tigre est capable de passer quelques jours sans se nourrir, il devra néanmoins manger à un moment ou un autre. Or, à ce titre, le tigre reste un chasseur. Il n’est pas improbable qu’il opte pour des petites proies, mais il pourra aussi tout aussi bien se tourner vers des animaux de  compagnie, ou de ferme, comme des bovins. Le tigre sera alors tenu de sortir un peu plus au grand jour. À noter toutefois que l’Homme n’est certainement pas sa cible préférée.

Aussi : Le tigre ! Bientôt rayé de la carte…

Comment réagir face à un tigre ?

D’abord, il faut à tout prix éviter de se mettre à courir ou trottiner devant lui. Pourquoi ? Parce qu’il va dans ce cas vous identifier comme une proie. L’idéal est donc de rester discret en évitant d’attirer l’attention, et d’alerter les autorités dès que possible. Mais si jamais une personne se trouvait par hasard juste devant lui, le mieux est de crier. Car comme le met en évidence Frédéric Edelstein, le seul véritable avantage de l’être humain en comparaison à un fauve n’est autre que sa voix. Le but est donc de crier pour effrayer le tigre et le pousser à partir plus loin.

Reste qu’un fait divers comme celui de Seine-et-Marne ne doit pas être pris à la légère. Les autorités doivent à ce titre prévenir la population et inviter à la prudence. La préfecture a d’ailleurs publié un communiqué recommandant aux habitants de rester chez eux.

Sources : leparisien, parismatch