La fin des cheveux blancs, c'est pour bientôt ?

Article mis à jour le 

Un gène serait responsable des cheveux blancs, entre autres
Un gène serait responsable des cheveux blancs, entre autres

Le gène responsable du vieillissement des cheveux a été identifié dans le cadre d’une étude menée sur 6 000 individus. L’IRF4, c’est son nom, déterminerait la couleur des cheveux, leur texture et jouerait même un rôle important dans le cas d’un mono-sourcil.

Kausthubh Adhikari et son équipe de l’Université de Londres ont déclaré avoir repéré le gène responsable du vieillissement des cheveux. La génétique figurerait donc parmi les facteurs déterminant par exemple le blanchiment des cheveux.

La génétique au service de la beauté

L’étude menée par Kausthubh Adhikari et son équipe a porté sur 6 000 hommes et femmes issus de 5 pays d’Amérique du Sud. Les résultats publiés dans la revue scientifique Nature s’accordent sur le rôle important joué par le gène IRF4 dans la production de mélanine, et par extension dans la coloration des cheveux. Les chercheurs espèrent mettre à profit cette découverte pour ralentir, voire empêcher le blanchissement des cheveux.

D’autres gènes étudiés

Les autres gènes responsables de l’apparence des cheveux et de leur densité ont été étudiés. Ainsi, le PRS553 jouerait un rôle important dans l’aspect bouclé ou non de la chevelure. Ce gène produirait une enzyme responsable des cheveux lisses des Asiatiques et des Amérindiens. À savoir si les résultats de l’étude permettront à l’avenir ou non d’interférer à la fois sur la couleur des cheveux et leur densité.

 

Sources : huffingtonpost, maxisciences

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : nature