Firefox OS débarque sur le marché des smartphones

Article mis à jour le 

La célèbre marque de logiciels libres Mozilla a présenté dimanche 24 février, au Mobil Word Congress à Barcelone, les premiers smartphones fonctionnant sous Firefox OS, le système d'exploitation libre développé par la marque au renard.

Le ZTE Open et l'Alcatel One Touch sont des smartphones d'entrée de gamme, ne présentant pas de caractéristiques révolutionnaires. Au contraire, ils sont équipés à minima, pour toucher les personnes qui ne peuvent pas s'acheter un terminal au prix de l'iPhone ou de ses concurrents aux très grandes capacités techniques. Le système d'exploitation étant sous licence libre (ce qui signifie que n'importe qui peut le télécharger gratuitement et l'améliorer), le prix du terminal ne comprend pas celui du système d'exploitation et devrait baisser d'autant.

Le pari de Mozilla est celui d'un environnement ouvert, par opposition aux systèmes iOS et Android, qui suivent le modèle dit de "l'écosystème propriétaire", sur lequel ont prospéré Microsoft et Apple : en rendant le système d'exploitation incompatible avec les applications développées par d'autres marques, ces fabricants "enferment" leurs utilisateurs dans un environnement. Au contraire, Mozilla Firefox s'est développé sur le modèle des "écosystèmes non propriétaires" qui favorisent l'innovation et acceptent les applications développées en dehors de la marque. Il s'agissait alors de lutter contre l'hégémonie de Microsoft Explorer. Aujourd'hui, c'est à Apple et Google que Mozilla Firefox OS vient disputer le monopole.

Un horizon de débouchées

Tous les fabricants pourront utiliser Firefox OS, et si ZTE, Alcatel OneTouch, LG et Huawei sont les premiers à proposer des terminaux compatibles et peu cher, on peut penser que de nombreuses marques seront intéressées par l'opportunité. Contrairement à Apple et Google, Mozilla a choisi un système entièrement construit en HTML5, ce qui permet de développer des applications en langage web. Autre aspect pratique : la fonction de recherche permet d'explorer Internet et les bases de données des applications installées sur le téléphone. Enfin, on retrouve des fonctions qui, sous iOS et Android, étaient réservées aux applications "natives" : la géolocalisation ainsi que l'état de la batterie sont disponible en langage web.

Un système aussi largement adaptable pourrait sérieusement menacer l'hégémonie des deux géants, Google et Apple. Des opérateurs de tous les continents sont prêts à travailler avec la marque au logo représentant un renard avec la queue en feu. 18 seraient déjà partenaires au lancement cette année des premiers smartphones fonctionnant sous Firefox OS, au Brésil, en Colombie, en Hongrie, au Mexique, au Monténégro, en Pologne, en Serbie, en Espagne et au Vénézuela. Firefox OS ouvre une nouvelle ère dans le marché des smartphones : aux fabricants et aux développeurs de l'explorer.