La fiscalité du gazole bientôt ramenée à celle de l'essence

Article mis à jour le 

Station essence Total - CC public domain
Station essence Total - CC public domain

Dès 2016 et sur une période de 5 ans, la taxation du gazole devrait augmenter à la mesure du recul de celle de l'essence. Ce rapprochement des prix des carburants mettrait un terme à la "diésélisation massive" qui a lieu depuis le début des années 2000.

À l'heure où Volkswagen fait face à la justice pour ses moteurs diesels frauduleux, le gouvernement a annoncé la fin de l’avantage fiscal accordé au diesel.

Le prix du diesel au litre est actuellement 11 % inférieur à celui de l’essence, ce qui représente 9 euros de différence pour un plein. Ce traitement favorable s’observe par ailleurs sur la fiscalité. Le diesel est moins taxé par l’État : le gazole est concerné par la TICPE ou taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques à hauteur de 56,2% du prix au litre, contre 61,9 % pour le SP 95.

Le gouvernement espère ainsi inciter les propriétaires des véhicules diesel à les remplacer. Et puisque deux tiers des véhicules qui roulent en France sont diesel (19,6 millions de véhicules), l’État ferait 3 à 4 milliards d’euros par an d’économies. Ce qui ne suffirait toujours pas cependant à couvrir les 100 milliards que coûtent la pollution de l’air.

 

Sources : Le Monde ; L’Obs

Cet article a recueilli 6 avis. 84% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : auto