La fonte des glaces serait devenue irréversible

Article mis à jour le 

D’après deux études dont les résultats ont été publiés lundi 12 mai, la fonte des grands glaciers de l’ouest de l’Antarctique s’accélèrerait, au point d’avoir atteint un point de non-retour.

Alors que la fonte des glaces avait entrainé un agrandissement de la banquise en Antarctique l’an dernier, c’est le phénomène inverse qui serait en train d’arriver. C’est la conclusion à laquelle sont arrivés des glaciologues californiens, dans une étude à paraitre dans la revue Geophysical Research Letters : le réchauffement climatique accélèrerait la fonte des glaciers de l’ouest de l’Antarctique, qui contiennent assez d’eau pour faire monter le niveau des océans d’au moins un mètre.

Une élévation probable de 90 centimètres

Eric Rignot, principal auteur de l’étude, indique que la fonte des glaces est plus rapide que ne le prévoient la plupart des scientifiques. Ce phénomène est du au fait que les fontes actuelles déstabilisent d’autres plaques de glace de l’Antarctique, qui fondent alors plus facilement. Cet effet domino pourrait causer une montée des eaux d’au moins trois mètres au cours des prochains siècles. 

C’est pour cette raison que le glaciologue appelle le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) à revoir à la hausse ses projections selon lesquelles les océans pourraient s’élever de 90 centimètres sans mesures pour réduire les émissions de gaz à effets de serre.

La montée des océans risque d’affecter des dizaines de millions de personnes dans les régions côtières, qui risquent de devenir inhabitables et de causer des déplacements massifs de population.

Sources : Le Point, Geophysical Research Letters