Football leaks : les coulisses opaques des transferts

Article mis à jour le 

Les coulisses du mercato - CC. Julien Menichini
Les coulisses du mercato - CC. Julien Menichini

Football leaks, nouveau site portugais lancé mardi, a déjà mis en ligne plusieurs documents confidentiels sur les coulisses du marché des transferts.

Si le site s’intéresse pour l’instant principalement au Portugal, l’OM et le fonds d’investissement Doyen Sport font l’objet de quelques-unes des vingt révélations déjà publiées.

 

L'OM impliqué dans plusieurs affaires troubles 

À l’honneur des dossiers confidentiels publiés, un document daté du 30 août portant la signature du directeur général de l’OM, Philippe Perez. Où l'on apprend qu’il offre 15 millions d’euros au club brésilien Santos pour l’attaquant Leandro Damiao. Un deuxième document a ensuite confirmé que le transfert n’avait pas pu se faire parce que la situation du joueur n’était pas claire. L’attaquant aurait été en conflit ouvert avec son club pour salaire impayé, ce qui poussait son agent à revendiquer sa propriété.  

Autre révélation d’importance concernant l’OM, le montage financier complexe imaginé par Doyen Sport dans le but de contourner l’interdiction de la tierce propriété des joueurs dans le cadre du transfert de Giannelli Imbula (milieu de terrain français) à Porto. Doyen Sports aurait prêté de l’argent à Porto pour lui permettre d’acheter le joueur pendant le mercato estival 2015. La première moitié des 20 millions d’euros que coûte ce joueur à Porto n’aurait toujours pas été versée à l’OM, comme le révèle un autre document daté du 15 septembre. Une procédure judiciaire, bien que niée par Philippe Perez, serait envisagée.

 

Chronique d'un monde corrompu

L’explication de l’opacité de l’organisation du mercato réside en ce qu’elle laisse aux clubs une marge de manœuvre plus ample. Ces derniers peuvent ainsi fixer eux-mêmes la valeur de leurs joueurs et négocier leurs contrats avec les coachs. Tel serait le cas du contrat de Jorge Jesus, le coach qui est passé cet été d’un club de Lisbonne à l’autre. Alors que son salaire officiel a été d’abord annoncé à 2 millions et demi d’euros par an, un document a finalement révélé que le Sporting le paierait le double. 

Un autre transfert datant de 2013 fait scandale à l’ASM Monaco : sur les 60 millions d’euros réclamés par le club du joueur-icône Falcao, seuls 43 millions auraient été déboursés par Monaco. La différence serait à chercher parmi les éventuels intermédiaires du transfert, comme les agents. Mais comme d’habitude, tout reste opaque.

Football leaks ne fait que commencer à dévoiler les documents confidentiels dont il dispose. La corruption et les petits arrangements financiers dans les coulisses des grands clubs de foot n’étonnent peut-être dorénavant plus personne. Néanmoins, les fans comme les directeurs des clubs concernés guettent fébrilement les prochaines révélations du site.

 

Sources : Libération, L’Equipe

Cet article a recueilli 3 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : argent