Frais bancaires : les facturations pour tenue de compte en hausse

Article mis à jour le 

D’après le rapport annuel de l’Observatoire des tarifs bancaires, rendu public le 18 septembre, même si les commissions d’intervention, prélevées par les établissements bancaires dans le cas d’un dépassement de découvert, ont légèrement baissé en 2013, les frais de tenue de compte ont quant à eux décollé.

Jeudi, l’Observatoire des tarifs bancaires a publié un rapport passant en revue le prix des dix services standard que les banques rendent accessibles tous les ans via leur site internet ou par le biais de plaquettes tarifaires. Dorénavant, figurent parmi eux les frais de tenue de compte. À noter que l’Observatoire a réalisé une moyenne pondérée des prix mis en application en 2013 et de ceux de mise en 2014 dans 123 banques.

Résultat, les commissions d’intervention, qui sont désormais plafonnées en vertu de la loi bancaire de 2013, ont baissé de 5 % en moyenne en 2013. Rappelons que ces commissions sont aujourd’hui de 80 euros par mois, et de 20 euros pour les clients modestes.

Les frais pour tenue de compte en hausse de 15,5 %

D’autres baisses également mis en évidence par l’Observatoire des tarifs bancaires : celle du prix de l’abonnement permettant aux clients de gérer leurs comptes via Internet (-11,97 %) et celle appliquée en cas de mise en place d’un prélèvement automatique (-30,22 %).

Reste que les huit autres tarifs passés au crible ont décollé en 2013, en particulier les frais de tenue de compte, qui ont augmenté de 15,5 %. D’ailleurs, le rapport souligne que les établissements bancaires sont de plus en plus nombreux à facturer ces frais de tenue de compte. Et si 34 % des banques réclament entre 0 et 15 euros chaque année, 26 % demandent  entre 15 et 30 euros. Un tiers, cependant, font l’impasse sur la facturation du dispositif.

Enfin, le rapport montre aussi que le prix des cartes bancaires s’est renchéri, entre 2009 et 2014. Une augmentation comprise entre 3,9 % et 7,5 %, en fonction du type de carte.

Sources : economie.gouv, challenges, capital, quechoisir