Les frais de port d'Amazon et la Fnac passent de gratuit à… 0,01 euro

Article mis à jour le 

Jeudi 10 juillet, est entrée en vigueur la loi interdisant la pratique de la gratuité des frais de port en parallèle d'une remise de 5 % sur les livres. Mais si Amazon et la Fnac ont bel et bien abandonné cette gratuité, ils ont choisi d'établir les frais à 1 centime d'euro…

À peine appliquée, déjà contournée, la loi "anti-Amazon" ne devrait pas avoir l'effet escompté en matière de concurrence. Sans contrevenir à la nouvelle donne, la société Amazon, qui n'est plus autorisée à pratiquer les frais de port de concert avec la remise de 5 % sur les livres, et ce depuis le 10 juillet, a passé ces derniers à 1 centime d'euro. Cependant, les clients abonnés à l'offre "premium" du géant de l'e-commerce pourront continuer à profiter en toute légalité de la gratuité. En outre, la Fnac, qui faisait également bénéficier ses clients du même système avant l'entrée en vigueur de la loi, va aussi adopter les frais de livraison à 1 centime "d'ici quelques jours".

Dans le détail, rappelons que les modalités de la nouvelle loi supposent qu'Amazon n'est plus en mesure de proposer à ses clients la réduction de 5 % découlant de la loi sur le prix du livre. Ainsi, le nouveau texte prévoit que cette réduction ne peut pas se concrétiser par la baisse du prix de livraison – qui ne peut jamais être gratuit. Rappelons que le texte, surnommé "loi anti-Amazon", a été pensé pour améliorer la situation financière des librairies et magasins possédant des boutiques physiques. Pas sûr, pour l'heure, que l'objectif initial soit atteint…

Sources : zdnet, lepoint