Les Français, toujours plus nombreux à consommer des burgers

Article mis à jour le 

Ça y est : le burger représente dorénavant pas moins de la moitié des sandwichs vendus en France, restauration rapide et restauration de table comprises.

Voilà une nouvelle qui ne devrait pas plaire aux tenants de la diététique et autres spécialistes luttant conte l'obésité et son cortège de pathologies relatives (maladies cardiovasculaires, AVC, hypertension, etc.) : les ventes de hamburgers ont atteint des sommets en 2013. Résultat, avec pas moins de 970 millions d'unités écoulées, on compte désormais un burger vendu pour deux sandwichs en France. À titre de comparaison, le ratio correspondait à un pour sept en 2007.

À noter que le marché du sandwich 2013 pèse 7,27 milliards d'euros en France, pour 2,144 milliards d'unités consommées au total. Sans surprise, les groupes les plus importants de la restauration rapide sont McDonald's (1 200 restaurants) et Quick (370 établissements), qui ont écoulé à eux deux 655 millions de burgers. Le service à table en a pour sa part vendu 247 millions, la restauration d'entreprise 47 millions et la restauration d'hôtels 21 millions.

Un hamburger à la carte de la plupart des restaurants

D'après Gira Conseil, pas moins de 75 % des restaurants classiques hexagonaux, soit 110 000 établissements, proposent au moins un burger à leur carte, et l'augmentation moyenne de leurs ventes correspond à 40 % sur deux ans. À tel point que celui-ci est désormais le leader de la gamme des plats, dépassant l'entrecôte, les grillades et les poissons.

Une tendance qui ne semble pas prête de se tarir, si l'on en croit la stratégie de Burger King, qui devrait prochainement prendre à son tour d'assaut le marché français des fast-foods.

Sources : Snacking.fr, Gira Conseil