La France n'est pas le pays où l'on vit le plus heureux...

Article mis à jour le 

Le Danemark est considéré comme le pays d'Europe dont les habitants sont les plus heureux
Le Danemark est considéré comme le pays d'Europe dont les habitants sont les plus heureux

Selon une enquête sur le bonheur, le Danemark serait le pays le plus heureux du monde. Le Burundi figurerait à l’inverse parmi les plus malchanceux. La France, quant à elle, est loin d’être dans les premiers rangs de ce classement.

Une étude internationale sur le bonheur place la France au 32e rang des pays les plus heureux. Le Danemark tient la première place du classement, tandis que le Burundi se retrouve en dernier.

World Happiness Report, rapport 2016 sur le Bonheur mondial, est la quatrième étude réalisée afin d’évaluer le bonheur de la population. La première édition, sous l’instigation de l’ONU, date de 2012. Son principal objectif : promouvoir des sociétés humaines vigoureuses et actives.

L’Arabie Saoudite et la France presque à égalité

Le Danemark, déjà sacré pays le plus heureux en 2013, passe en tête de classement haut la main cette année. La Suisse, l’Islande, la Norvège, la Finlande, le Canada, les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, l’Australie et la Suède, soit sept des petits et moyens pays d’Europe occidentale, font également partie du top 10 des plus heureux.

Les États-Unis se retrouvent en 13e position, alors qu’ils étaient au 11e rang dans le classement précédent. L’Allemagne figure à la 16e place, la Belgique à la 18e et le Royaume-Uni à la 23e. La France arrive 32e, devant l’Arabie Saoudite (34e). Le 37e rang est attribué à l’Espagne, et le 50e à l’Italie.

L’impact de cinq années de guerre sur le bonheur de la population syrienne

Dévastée par la guerre, la population syrienne n’est pourtant pas la plus malheureuse, puisqu’elle termine à la 156e place du classement. Le titre du pays le plus malheureux revient au Burundi (157e). Le 152e rang est occupé par le Rwanda, devançant le Bénin (153e), l’Afghanistan (154e) et le Togo (155e).

Les six facteurs, soit le PIB par habitant, les soutiens sociaux, l’espérance de vie, la liberté sociale, la générosité et le taux de corruption, ont influencé plus de trois quarts des résultats de chaque pays.

La Grèce tombe recule, avec la crise économique et migratoire

Selon cette étude, la Grèce enregistre le taux de chute le plus important en ce qui concerne le bonheur. La crise économique et migratoire y est pour beaucoup. Figurant à la 99e place, elle se retrouve à plus de quinze places après la Chine (83e).

Les données ont été recueillies sur 126 pays. La Chine, la Thaïlande, l’Équateur, le Nicaragua, le Chili et la Russie ont vu leur bonheur s’accroître, tandis que l’Égypte, l’Iran, la Jordanie, le Yémen, l’Arabie Saoudite, l’Espagne, l’Italie et la Grèce ont du mal à remonter la pente.

 

Sources : tf1, Les Echos

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : loisirs