Fraudes à la mutuelle : Optic 2000 condamné à 29,5 millions d’euros d’amende

Article mis à jour le 

La société Optic 2000 a été condamnée à payer 29,5 millions d’euros à Optical Center, l’un de ses concurrents, d’après une information du quotidien économique Les Échos. En cause : une affaire de fraude à la mutuelle.

Ce n’est pas la première fois que la fraude à la mutuelle fait parler d’elle du côté des opticiens. Mais comme le rapporte le journal Les Échos, Optic 2000 a reçu fin décembre une injonction du tribunal de commerce de Paris le contraignant à régler la somme de 29,5 millions d’euros à son concurrent Optical Center. Le 13 janvier, le géant du marché de la lunette a invoqué la protection d’une procédure de sauvegarde. Néanmoins déstabilisée, la société s’expose à une amende de 10 000 euros pour chaque nouvelle infraction mise au jour.

Reste que si les fonds d’Optic 2000 s’élèvent à 32 millions d’euros, celui-ci redoute une trop forte fragilisation de ses finances. Or, la procédure de sauvegarde pourrait permettre d’étaler le paiement de l’amende sur 10 ans. À noter qu’Optic 2000 a fait appel le 24 décembre dernier et doit d’ici un second jugement verser de l’argent qui sera séquestré par la Caisse des dépôts et consignations.

Comment s’explique la fraude ?

Rappelons que la condamnation fait référence à une affaire remontant à 2008 : à ce moment, Optical Center avait envoyé des clients mystères chez ses concurrents Optic 2000 et Frères Lissac. Objectif : s’assurer que la facturation des lunettes était bien fidèle aux devis réalisés. Problème : de nombreux clients se sont retrouvés avec des montants de facture qui n’étaient pas les mêmes que les devis. Par la suite, Optical Center avait espionné de la même façon Afflelou, Krys et Atol.

Pour se dédouaner, Optic 2000 a souligné que ce problème ne découlait que de la négligence de certains de ses opticiens. Et de rappeler qu’un logiciel anti-fraude à la mutuelle avait été mis en place au sein du groupe depuis 2005.

20 % des opticiens proposent des arnaques à la mutuelle

En outre, les optimisations de facture ne sont pas rares chez les opticiens : ces derniers proposent par exemple aux clients de transférer le prix des montures sur le prix des verres – nettement mieux remboursés par les mutuelles. Une facture trafiquée permettant aux clients de sortir moins d’argent de leur poche pour acheter leur paire de lunettes.

Aussi : Quid des arnaques à la mutuelle chez les opticiens ?

Sources : europe1, boursier