La fumée d'encens est-elle aussi nocive que celle de la cigarette ?

Article mis à jour le 

Qu'il serve à parfumer notre intérieur, apporter une ambiance zen ou masquer les odeurs... l'encens propage une senteur agréable dans l'habitat. Problème : une étude parue le 2 août dernier montre que la fumée du bâton odorant serait également nocive pour la santé.

Une équipe de chercheurs de l'Université de Caroline du Nord aux États-Unis affirme que la fumée dégagée par la combustion de l'encens est tout aussi nocive que celle de la cigarette. L'étude publiée dans la revue Science of the Total Environment nous apprend que lors de la combustion de ce dernier, s'en dégagent du monoxyde de carbone, du dioxyde de soufre, des oxydes d'azote ainsi que du formaldéhyde (dérivé du formol). Or, ces gaz et particules sont dangereux pour la santé.

Un résultat inquiétant

Partant du constat que 94 % des foyers des Émirats Arabes Unis brûlent le bâtonnet de façon hebdomadaire, les chercheurs ont testé les deux encens les plus utilisés par les familles (oudh et bahkoor).

Des cellules pulmonaires humaines ont alors été soumises à la fumée durant 3 heures. Ce qui en ressort est que cette dernière, produite par la combustion de l'encens, dégage du monoxyde de carbone. Or, celui-ci est très nocif pour la santé et peut provoquer une inflammation des poumons. Ce gaz toxique est également présent dans la fumée de cigarette. Résultat : la fumée d'encens est tout aussi nocive que celle de la cigarette.

la fumee de l encens aussi nocive que celle de la cigarette gerard girbes flickr

L'encens déjà pointé du doigt

La présence de particules polluantes lors de la consommation d'encens est désormais vérifiée. Mais cette étude n'est pas la première à incriminer les effets du bâton odorant sur la santé de l'homme. Par le passé, un certain nombre de pathologies, comme l'irritation des yeux, de la gorge et du nez, des crises d'asthme et des maladies cardiovasculaires avaient déjà été associées au diffuseur de parfum. Conclusion : il est désormais recommandé d'utiliser l'encens avec modération.

Ainsi, les chercheurs conseillent, pour éviter un maximum les risques d'inflammations, d'aérer la pièce lorsque l'encens y est diffusé. De cette façon, l'air peut mieux circuler. Pour votre santé, pensez-y !

Sources : directmatin, metronews