Fusion US Airways et American-Airlines : quels impacts pour vos voyages ?

Article mis à jour le 

Les deux monstres américains US Airways et American-Airlines s'associent pour créer ensemble le leader mondial du trafic aérien.  US Airways effectue plus de 3 000 vols par jour, principalement vers les Amériques et transporte plus de 80 millions de passagers chaque année. American Airlines, elle,  dessert 250 destinations dans plus de 40 pays, et effectue pour cela plus de 3 400 départs quotidiens, dont environ 37 vols directs au départ de l'Europe vers les États-Unis. Ensemble, elles deviennent leader mondial et il faudra probablement s'attendre à quelques changements dans vos prochains choix de destinations.
 
La fusion, une pratique commune
Ces 3 dernières années, de nombreuses compagnies aériennes ont procédé à une fusion, devenant à plusieurs une entité plus combative économiquement, rendant un service plus développé et plus abouti. Après Northwest et Delta en 2008, l'anglaise British Airways se marie avec sa partenaire espagnole Iberia en 2011, suivies de deux compagnies américaines, Continental et United en 2012. La  fusion avait permis à British Airways et Iberia d'effectuer plus de 400 millions de dollars de profits dès la première année. Auparavant, Air-France s'était marié avec KLM début 2005, et Lufthansa avec BMI en 2009. Ces dix dernières années, près de 20 compagnies aériennent ont fusionné les unes avec les autres. L'avenir des compagnies aériennes semblent être dans les diverses alliances, hypothèse prenant de plus en plus d'importance depuis 2009, considérée comme l'une des pires années du trafic aérien depuis le début de l'industrie, selon l'association internationale du transport aérien (IATA). Ainsi, la maison mère de United Airlines a annoncé en 2009 une perte de 651 millions de dollars, chiffre historique. Au premier trimestre 2012, American Airlines annonce une perte de 238 millions de dollars.
 
L’union fait la force
Après fusion,  le chiffre d'affaire de la nouvelle compagnie excèdera les 38 milliards de dollars, la plaçant donc légèrement devant les compagnies United-Continental et Delta. Elle pourra se vanter de disposer de plus de 1 500 appareils, auxquels s'ajouteront 600 avions encore en attente de "livraison". Cette flotte proposera des vols à destination d'au moins 336 villes de 56 pays. Pour ce faire,  plus de 6 700 vols quotidiens sont prévus, assurant une fluidité du trafic. Des vols sans doutes plus rapprochés, sans nécessairement d'escale.  Plus de vols, mais surtout plus de passagers dans les avions, qui seront plus gros, mais aussi plus remplis. De plus, les deux compagnies originelles proposant une quinzaine de trajets similaires, la nouvelle entité supprimera les "doublons", rendant ainsi disponibles de nombreux appareils. L'organisation des voyages n'en sera que bénéficiaire puisque chacun des locaux des deux compagnies représentera une seule et même société, doublant donc la présence sur le territoire, et multipliant la palette de choix d'horaire. De plus, la fusion permettra d'augmenter le chiffre d'affaire général, bénéfices qui pourraient se répercuter sur le prix des billets d'avion, en baisse constante aux Etats-Unis depuis plus de 10 ans (baisse de 16 % depuis 2000). Cependant, certains aspects peuvent changer désagréablement l'organisation de vos vacances.
 
Les vols de demain
Que va modifier cette association pour vos voyages ? En premier lieu, le choix de votre destination. Si la nouvelle entité est leader dans le ciel américain, la fusion risque d'accentuer sa faible présence dans l'espace aérien européen et asiatique, réduisant tout autant le choix de destination. Par conséquent, la nouvelle compagnie pourrait réévaluer à la hausse ses tarifs de voyage, pour les vols en provenance et à destination de cette zone. Enfin, et surtout, une fusion n'est pas que commerciale ou économique. Elle est aussi physique, impliquant le déplacement des locaux, le réaménagement du personnel, des pistes d'avion, des appareils, la mise en commun des services d'achat de billets, la mise à jour du programme de vol… une réorganisation de fond en combles. Ce temps d'adaptation et de réorganisation peut provoquer certains aléas déplaisants, tels que des retards, des erreurs de réservation voire des annulations de vol. Cela a couté à la nouvelle compagnie United-Continental (après fusion des compagnies United et Continental) une grosse perte de clients, déçus de ses services peu fiables.