Google Maps se met au cyclisme

Article mis à jour le 

Ce sont les cyclistes qui vont être ravis, après les transports en commun, les piétons et les voitures, ce sont aux deux roues de faire leur entrée sur la carte virtuelle. Lancée à la fin du mois de mai, cette nouvelle application facilitera la vie des fervents voyageurs à 2 roues puisqu’elle permet d’organiser ses itinéraires de façon sereine et agréable.

Google ne fait pas erreur en ajoutant un nouvel onglet sur sa célèbre carte ce lundi 27 mai . De plus en plus apprécié par les usagers, le vélo vient rejoindre les itinéraires proposés en France. Cette option avait déjà été incluse dans une précédente mise à jour en  juillet 2012 mais pas pour tout les pays de l’Europe. Désormais en plus de la France, les cyclistes pourront avoir accès à des itinéraires en Allemagne, Pologne, Irlande, au Luxembourg et au Liechtenstein.

Des itinéraires adaptés

Google s’est lié avec des partenaires ou ses propres services de cartographie collaborative, ainsi des informations sur les couloirs, les lieux les moins animés, les routes plus adaptées aux vélos viennent conseiller le cycliste sur les meilleurs chemins à prendre. Le générateur d’itinéraire fera donc en sorte de vous assurer un chemin sûr mais également une vue panoramique pour rendre vos balades plus agréables.

Le service vous permet également de connaître le dénivelé du terrain, de plus un code couleur vous renseigne sur les différentes natures de chemins à emprunter : vert foncé pour les sentiers, vert clair pour les couloirs et routes dédiés, et des pointillés pour les routes destinées aux vélos.

Pédaler de villes en villes en sûreté

La fonction itinéraire peut donc être utile pour les amoureux des pistes cyclables qui souhaiteraient changer de décor en toute sécurité. Mais Google propose également des itinéraires à grande échelle. Un Bordeaux – Paris s’effectuera donc en 33 heures, pratique pour les aventuriers qui n’ont pas froid aux yeux (et qui ont les mollets solides). La balade peut durer encore plus longtemps puisqu’une bonne partie de l’Europe fait partie de cette carte, un Berlin-Lille en vélo durera 62 heures par exemple.

Néanmoins,  la version étant toute récente, le géant d’Internet n’oublie pas de préciser qu’il faut rester prudent puisque les itinéraires destinés au vélo ne figurent pas encore tous sur la carte, vous pouvez d’ailleurs participer à l’ajout des chemins que vous connaissez avec le Google Map Maker.

Cette option est déjà disponible sur le site Google Maps, les applications Android et iPhone devraient l’intégrer dans une prochaine mise à jour mais on peut toujours le consulter de son smartphone en passant par la page de Google Maps. De plus en tant qu’application mobile il sera possible de se faire guider vocalement à l’aide d’un casque.

Source : LCI