Pourquoi Google s’appelle dorénavant Alphabet

Article mis à jour le 

Google s'apprête à se réorganiser sous une nouvelle holding, baptisée Alphabet
Google s'apprête à se réorganiser sous une nouvelle holding, baptisée Alphabet

Le géant du web américain a fait savoir, lundi 10 août dans un communiqué, qu’il allait changer de nom. Objectif : une réorganisation autour d’une nouvelle holding : Alphabet. Tour du propriétaire.

Désormais, il ne faudra plus dire Google, mais Alphabet. Du moins, le géant de l’Internet a annoncé lundi 10 août s’apprêter à transformer radicalement sa structure, et dans le même temps changer de nom. Dans un communiqué diffusé sur le site du nouveau groupe (abc.xyz), le cofondateur et directeur général de Google, Larry Page, a souligné que la nouvelle société Alphabet visait à rendre Google plus claire et responsable, malgré sa réussite actuelle indéniable.

 

Avec Alphabet, Google va plus loin que la recherche en ligne

La création d’Alphabet finalise la métamorphose de Google. Dorénavant, les activités du géant américain outrepassent largement les frontières de la recherche en ligne. Il s’agit aussi pour Google de s’adjuger "l’une des inventions les plus importantes de l’humanité", "au cœur de la façon" d’indexer les recherches". À noter qu’"Alpha" renvoie également au retour sur investissement. Une façon, donc, pour Larry Page et Sergey Brin, de faire les yeux doux à Wall Street…

 

À quoi renverra Alphabet ?

En tant que holding, Alphabet détiendra plusieurs sociétés, parmi lesquelles Google (à 100 %). Et les activités secondaires développées ces dernières années par la firme de Mountain View seront également de la partie.

Outre Google, seront par ailleurs présentes :

- les sociétés axées sur la santé Calico et Life Science ;

- les sociétés d’investissement Google Capital et Google Ventures ;

- les alarmes connectées de Nest ;

- le réseau en fibre optique Fiber ;

- le "X-Lab", sorte d’incubateurs de nouveaux projets, comme les drones de livraison, ou encore les voitures sans chauffeur (Google Car).

 

Qu’en sera-t-il de Google ?

En réalité, Google ne va non pas disparaître, mais s’alléger. La firme contiendra ainsi toujours la publicité en ligne, la cartographie, la vidéo en ligne (YouTube), la recherche et l’OS mobile Android.

La direction générale de l’entité va passer de Larry Page à Sundar Pichai, l’actuel vice-président en charge des produits du groupe. De fait, rien ne va changer d’un point de vue utilisateur.

 

Larry Page et Sergey Brin, aux commandes d’Alphabet

La holding Alphabet sera codirigée par les co-fondateurs de Google, Larry Page et Sergey Brin. En outre, Eric Schmidt occupera le poste de président exécutif du conseil d’administration.

 

Exit Google, à Wall Street ?

En aucun cas, puisqu’Alphabet va simplement prendre la place de Google à Wall Street. C’est ainsi que les actions Google vont automatiquement être renommées Alphabet à l’horizon fin 2015. Les actionnaires semblent voir d’un bon œil la transformation, puisque le titre Google a gagné 6 % à la clôture, le 10 août.

 

Sources : lemonde, nouvelobs, lefigaro