Grève à la SNCF : d'importantes perturbations à prévoir à compter de mardi soir

Article mis à jour le 

Quatre syndicats de cheminots viennent d'appeler à une grève nationale reconductible à compter de mardi soir. D'"importantes perturbations" sont donc attendues. Passage en revue des prévisions.

Dès mardi soir à 19h, une importante perturbation du réseau de transports est attendue. En cause : la grève nationale organisée par quatre syndicats de cheminots. Ainsi, seul un TGV sur deux ou trois, en fonction des axes, devrait circuler sur les grandes lignes, a indiqué la SNCF lundi soir. À noter toutefois que les ralentissements les plus conséquents sont prévus mercredi, jour de la grève des taxis contre les VTC. En pratique, un TGV sur deux circulera au niveau des axes Nord et Est, tandis qu'un sur trois empruntera les axes Atlantique, Sud-Est et province/province.

D'autre part, le trafic sera aussi troublé en régions et en Île-de-France, où un TER sur trois et un Transilien sur trois circuleront, selon le communiqué de la SNCF. Néanmoins, le RER A devrait rouler normalement, et sur le RER B, un train circulera tous les quarts d'heure pendant les heures de pointe, et un toutes les trente minutes le reste du temps. Mais il ne faudra pas compter plus d'un train sur trois en moyenne sur les RER C, D et E.

Du côté de l'Eurostar, aucun retard ou annulation n'est à prévoir, à l'inverse du Thalys, qui disposera de trois trains sur quatre. En outre, un train sur deux circulera vers l'Espagne, tandis que tout sera normal en direction de l'Allemagne. Enfin, les trains de nuit ne seront pas assurés durant les nuits de mardi à mercredi, et mercredi à jeudi. À ce titre, la SNCF invite les voyageurs le pouvant à reporter leur voyage.

La réforme ferroviaire pointée du doigt

Cet appel à la grève a été lancé par la CGT, principal syndicat chez les cheminots, et Sud-Rail, troisième syndicat. Mais en parallèle, deux autres organisations, Force Ouvrière et la Fédération indépendante du rail et des syndicats des transports, se sont greffées au mouvement. Valable à partir de mardi 19h, celui-ci sera reconductible par période de 24h.

Ce mouvement se déroule quelques jours avant l'examen par l'Assemblée nationale du projet de réforme ferroviaire. Un texte prévu pour rééquilibrer la dette du secteur ferroviaire et sensibiliser à sa prochaine ouverture à la concurrence. Mais aussi réorganiser la SNCF et le Réseau ferré de France (RFF), en charge du réseau. Reste que les syndicats ne sont pas satisfaits de ces modalités.

Sources : lemonde, france3, leparisien, sncf