Grève des taxis : ils protestent contre la décision du Conseil d'État

Article mis à jour le 

Mercredi dernier, le Conseil d'État a décidé de suspendre le décret encadrant les contraintes à la réservation des Voitures de tourisme avec chauffeur (VTC). Résultat : les taxis, qui ont appelé à la grève, manifestent ce lundi à Paris. Pour cette raison, le trafic parisien et en partie paralysé.

Nombreux sont les syndicats à avoir appelé à une manifestation, lundi, afin de protester contre la décision du Conseil d'État de suspendre le décret imposant notamment un délai de 15 minutes aux VTC, avec lesquels ils sont en concurrence. À noter que c'est la seconde fois que les taxis sont en grève depuis le début de l'année.

Le principal enjeu de cette manifestation est la concurrence des voitures de tourisme avec chauffeur, en dépit du communiqué du gouvernement soulignant les discussions pour essayer de trouver de dégager un terrain d'entente. Ainsi, plusieurs centaines de voitures ont quitté les aéroports de Roissy et Orly ce matin pour rejoindre le Champ-de-Mars à la mi-journée.

En conséquence, ce matin pas un seul taxi ne desservait Roissy, point de rendez-vous des "55 000 taxis en colère". Du côté d'Orly, plus d'une centaine de voitures empêchaient la prise en charge des clients, provoquant entre autres des problèmes de circulation sur le périphérique entre la Porte de la Chapelle et la Porte Maillot.

Toutefois, d'après le Centre national d'informations routières (Cnir), l'ensemble des retenues en Île-de-France correspondait à un lundi comme les autres.

Sources : Cnir, LeMonde