Hadopi s'apprêterait à cibler les pirates de jeux vidéo

Article mis à jour le 

Après s'être attaqué aux personnes téléchargeant illégalement de la musique sur Internet, Hadopi prévoit d'élargir son champ d'action d'ici 2013 en ciblant les pirates de jeux vidéo.

Qu'importe la récente réduction de son budget, la Hadopi ne compte pas pour autant réduire la cadence. Comme l'indique le site Internet PC INpact, elle s'apprêterait même d'ailleurs à prendre la défense d'un nouvel ayant droit : l'industrie des jeux vidéo. On annonce en outre un rythme d'envoi d'avertissements par mail plus soutenu. Alors que la Hadopi a procédé à l'envoi de plus de 1 500 000 recommandations depuis octobre 2010, elle compte désormais atteindre 1 100 000 pour l'année 2013.

Au même titre que pour le téléchargement illégal de musique, les pirates de jeux vidéo pourront être avertis par courriel de leur méfait, et ce via la boite mail que leur procure leur fournisseur d'accès à Internet (FAI). Néanmoins, le Syndicat des éditeurs de logiciel de loisirs (SELL) n'aurait pour l'heure pas encore saisi la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) lui permettant de donner le feu vert à l'Hadopi pour contrôler des adresses IP sur les réseaux.