Halloween : se faire peur serait bon pour les enfants

Article mis à jour le 

Halloween, c'est aussi bon pour les plus jeunes !
Halloween, c'est aussi bon pour les plus jeunes !

Célébré le 31 octobre dans toujours plus de pays, Halloween serait bénéfique pour les petits. Aurore Issartel, psychologue à Paris, soutient que se faire peur aiderait les enfants à grandir. Ce jeu leur permettrait de combattre leurs angoisses tout en s’amusant.

Les enfants se déguisent en sorciers, morts-vivants, fantômes ou vampires le soir d’Halloween. Selon la psychologue Aurore Issartel, se faire peur en jouant serait bon pour les petits. Ils peuvent ainsi construire leur personnalité et mieux appréhender les dangers.

Faut-il empêcher les enfants de se faire peur ?

Aurore Issartel assure qu’il ne faut pas du tout empêcher les enfants de se faire peur le soir d’Halloween. “Elle est nécessaire, car sans la peur, un enfant mettrait sa main au feu”, a déclaré la psychologue. Le jeu et les fous rires permettraient également aux plus jeunes de surmonter leurs phobies.

Quand faut-il arrêter ?

Les enfants peuvent dire “pouce” ou “pause” si le jeu les effraye trop. Bien entendu, il faut éviter autant que possible de les traumatiser. Le jeu doit être adapté à l’âge de l’enfant.

En est-il de même pour les adolescents ?

Les adolescents auraient besoin de se confronter à la mort selon Issartel. C’est la raison pour laquelle ils aiment le côté sans limites d’Halloween. Les parents devraient toutefois contrôler ce qu’ils peuvent voir pour ne pas les choquer.

 

Sources : santemagazine, ouestfrance