Halloween : et si le film culte de John Carpenter n'effrayait plus personne ?

Article mis à jour le 

D'après une étude américaine, le célèbre serial killer au masque blanc laisserait de marbre la plupart des adolescents d'aujourd'hui, attirés par des longs métrages toujours plus trashs.

Cette année, Halloween : la nuit des masques fête ses 35 ans. L'occasion de se demander si le film d'horreur de John Carpenter n'a pas trop souffert des affres du temps, et surtout, s'il terrifie toujours autant. Pour nombre de cinéphiles bercés par les films d'épouvante des années 70 et 80, le simple fait d'évoquer la musique d'Halloween composée par Carpenter en personne suffit à esquisser un sentiment d'angoisse particulièrement tenace. Et si l'on ajoute à cela la silhouette arachnéenne du tueur Michael Myers et les hurlements de Jamie Lee Curtis, l'effroi est là.

À l'instar de la plupart des films d'horreur, l'intrigue d'Halloween est des plus basiques : quinze années après avoir assassiné sa sœur à l'aide d'un couteau de cuisine le soir d'Halloween, Michael Myers s'échappe d'un hôpital psychiatrique pour livrer le même sort à des adolescentes. Il n'en fallait pas plus pour terroriser des millions de spectateurs et poser les bases d'une saga comptant aujourd'hui pas moins de neuf suites et autres remake.

Pour autant, si la simple vision de l'affreux masque et du couteau de cuisine démesuré donne encore des frissons aux spectateurs ayant pu apprécier le film à sa sortie, les jeunes générations ne le voient pas de cet œil. Pour savoir si Halloween : la nuit des masques tient toujours la distance 35 ans après sa sortie, Yahoo ! a montré le film à des étudiants qui ne l'avaient encore jamais vu. Résultat, les adolescents sondés n'ont pas épargné le chef d'œuvre de l'épouvante de Carpenter. Le jugeant "ringard", ces derniers considèrent qu'il est à l'heure d'aujourd'hui nettement plus amusant qu'effrayant.

Pire : les jeunes étudiants ont par ailleurs estimé que le long métrage n'était pas crédible, remettant en question sa faculté même à susciter la peur. Des lumières continuellement éteintes que personne ne pense à allumer, des parents inexplicablement absents le soir d'Halloween, une Jamie Lee Curtis incapable de s'assurer que son ravisseur est bien mort… les critiques ne manquent pas. Tant et si bien que le film qui a terrorisé toute une génération et inspiré des centaines films d'épouvante ne serait plus que l'ombre de lui-même en 2013.

Du sang, toujours plus de sang

Il faut dire que désormais, les jeunes amoureux du genre sont beaucoup plus habitués aux hectolitres de sang et aux séquences ultra-trash : c'est le cas des films comme Hostel, Saw, des remakes de La colline a des yeux, Maniac ou encore Evil Dead, que les adolescents jugent "très effrayants". Aussi, ce sont les films d'horreur les plus récents qui suscitent le plus d'intérêt des jeunes générations, comme Chambre 1408 (2007), La cabane dans les bois (2012), Conjuring : les dossiers Warren (2013), La malédiction (reboot de 2006), The Ring (reboot de 2002), mais également Sinister (2012). Et pas l'ombre d'Halloween ou de l'une de ses nombreuses suites.

Dommage : le film fétiche du papa de The Thing vient de ressortir dans une version Blu-Ray pour souffler ses 35 bougies, et force est de constater, au moins pour les aficionados du Myers de la première heure, qu'il n'a pas pris une ride…

Quoi qu'il en soit, chez Pratique, nous avons sélectionné des films d'horreur pour tous les goûts. Si les puristes préfèreront se tourner vers les classiques du genre, les autres, plus attirés par des oeuvres récentes, opteront pour les 10 meilleurs films d'horreur des années 2010.

Et pour les autres : vampires, zombies, survivals, slashers, giallo et autres monstres pourraient sans doute convenir à leurs attentes.

Sources : Yahoo, Pratique.fr