Le handicap à l'épreuve de la création d'entreprises

Article mis à jour le 

Alors que s'ouvre aujourd'hui la Semaine pour l'emploi des personnes handicapées, des associations rappellent que le handicap n'empêche pas la création d'entreprises.

En dépit des efforts fournis par les entreprises pour respecter les règles d'emploi des personnes handicapées, ces dernières restent encore largement touchées par le chômage (22 %, soit un taux deux fois supérieur à la moyenne française). La Semaine pour l'emploi des personnes handicapées qui débute aujourd'hui vise donc à convaincre les sociétés de l'intérêt d'embaucher des handicapés. À noter que de nombreux projets sont à l'étude pour permettre aux personnes en situation de handicap un meilleur accès aux formations.

À l'heure actuelle, les personnes handicapées sont néanmoins de plus en plus nombreuses à ouvrir leur propre entreprise, soutenues par des associations pour l'insertion professionnelle telle que l'Agefiph (association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des handicapés). Une aide de 6 000 euros leur est ainsi offerte à condition qu'ils soient demandeurs d'emploi. À cela s'ajoute le soutien d'un expert dans le développement et le suivi de leur projet. Un coup de pouce bienvenu.

Aujourd'hui, 70 % des entreprises créées par des personnes en situation de handicap sont toujours en activité plus de 3 ans après leur lancement, soit 5 % de plus par rapport à la totalité des créations d'entreprises. L'an passé, plus de 2 500 personnes handicapées sont devenues auto-entrepreneurs.