High-Tech : bientôt, on commandera son smartphone sur mesure comme une pizza

Article mis à jour le 

À travers un teasing sur-mesure, Motorola alias Google laisse à penser que les prochains utilisateurs de ses smartphones pourraient prochainement personnaliser en toute liberté leur appareil.

À en croire une publicité pour le smartphone Moto X repérée par le site AdAgeDigital et publiée ce mercredi pour la première fois dans les pages du New York Times, du Wall Street Journal et du USA Today, Motorola – filiale de Google – pourrait bientôt laisser les utilisateurs personnaliser leur hardware. Dans un teasing, le constructeur promet ainsi "le premier smartphone que vous pouvez vous-même concevoir". Et d'ajouter : "parce qu'aujourd'hui, vous devriez avoir la liberté de choisir le design des objets de votre vie pour qu'ils soient aussi uniques que vous".

De là à y entrevoir la possibilité de commander son smartphone médium ou large, avec ou sans anchois comme une pizza, il n'y a qu'un pas. Un pas que nombre d'observateurs n'ont pas manqué de franchir en misant non pas uniquement sur la possibilité de choisir la couleur de la coque mais sur la personnalisation des entrailles même de l'appareil. Une rumeur qui, si elle venait à se confirmer, permettrait à l'utilisateur de choisir la puissance du processeur, la taille et la résolution de l'écran ou encore l'autonomie de la batterie.

Reste maintenant à savoir jusqu'où Google sera prêt à aller dans le sur-mesure, qui en termes de production, aura un prix…

Un appareil (presque) "made in USA"

Ce modèle économique reposant sur l'évolutivité ne vous dit rien ? Il existe pourtant depuis bien longtemps sur PC. Difficile toutefois, d'imaginer un tel revirement du marché des smartphones à court terme. Car aujourd'hui encore, les fabricants sont particulièrement dépendants de la standardisation de la chaine de production et ont des difficultés à satisfaire la demande – à l'instar de la marque LG, avec son Nexus 4.

Pour ne rien arranger à la complexité du projet, Motorola s'est également engagé à assembler son Moto X intégralement aux États-Unis – une première pour un smartphone vendu à cette échelle. À noter que par le passé, Google s'était déjà lancé dans une telle aventure avec le Nexus Q, mais dans une envergure nettement plus limitée.

Sources : AdAgeDigital, Google, Motorola