Histoire du Prix Nobel de la Paix

Article mis à jour le 

Histoire du Prix Nobel de la Paix
Histoire du Prix Nobel de la Paix

Chaque année, le Prix Nobel de la Paix récompense une ou plusieurs personnes, voire une communauté, ayant lutté pour la paix dans le monde. Il est aujourd’hui attribué au cours d’une cérémonie organisée par le comité Nobel, nommé par le gouvernement norvégien.

Si au début les récipiendaires étaient tous occidentaux, peu à peu des personnalités originaires du reste du monde sont venues s’ajouter à la longue liste de ces faiseurs de paix. Aujourd’hui, ce prix jouit d’une importance politique particulière.

Alfred Bernhard Nobel : l’initiateur

Né en 1833 à Stockholm, Alfred Nobel est issu d’une famille d’industriels ayant fait fortune dans l’armement. Lors de ses études à Paris, il découvre la nitroglycérine, mise au point par Ascanio Sobrero. À son retour en Suède, il mène différentes recherches pour stabiliser cet explosif beaucoup plus puissant que la poudre à canon utilisée à l’époque. Certaines de ses recherches se sont soldées par des explosions aussi dévastatrices que meurtrières. Finalement, il réussit à stabiliser la nitroglycérine avec de la poudre de diatomées, aboutissant à la création de la dynamite, qui va accroître encore plus sa fortune. Jouissant d’une image négative avec cette invention particulièrement meurtrière, Nobel décide, par testament, de dédier toute sa fortune à la création d’un prix, récompensant les personnes ayant rendu de grands services à l’humanité dans le domaine de la paix, la littérature, la médecine, la physique et la chimie.

Les récipiendaires

Le prix Nobel de la Paix a été attribué pour la première fois en 1901 au Suisse Henri Dunant, qui a joué un rôle clé dans la fondation du Comité international de la Croix-Rouge, et au Français Frédéric Passy, organisateur du premier Congrès Universel de la Paix. Au fil des années, il a acquis une certaine importance politique. En effet, son attribution à certaines personnalités est perçue comme un désaveu vis-à-vis des régimes totalitaires. Il en va ainsi du prix attribué à la femme politique birmane Aung San Suu Kyi en 1991 et de celui de l'opposant chinois Liu Xiaobo en 2010. Si la nomination de certaines personnalités comme Theodore Roosevelt, Yitzhak Rabin, Yasser Arafat, Shimon Peres ou Henry Kissinger a déclenché des polémiques, l’oubli de grands militants des droits de l’homme est tout aussi notable. Ainsi, le Mahatma Gandhi n’a jamais reçu le prix Nobel de la Paix même si le Comité norvégien l’a nommé en 1937, 1938, 1939, 1947 et 1948. Par ailleurs, 19 années en tout ont passé sans qu’aucun candidat n’ait fait l’unanimité. Parmi les personnalités ayant reçu le Prix Nobel de la Paix, citons Martin Luther King, Mère Teresa, Tenzin Gyatso (14e Dalaï-Lama), Mikhaïl Gorbatchev, Nelson Mandela ou encore Barak Obama.

Sources : wikipedia.org, franceculture.fr, linternaute.com

Cet article a recueilli 3 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : loisirs