Pourquoi les mois de décembre sont-ils de plus en plus doux ?

Article mis à jour le 

L'hiver semble de plus en plus doux chaque année
L'hiver semble de plus en plus doux chaque année

C’est presque devenu une habitude : chaque mois de décembre est plus chaud que le précédent. On ne compte même plus les records de température. Ainsi, les deux premières semaines de décembre ont affiché 2,4°C de plus que la moyenne saisonnière normale.

À ce rythme, le père Noël effectuera ses livraisons en short, t-shirt, claquettes et casquette plutôt que dans sa tenue hivernale habituelle !

“Jusqu’à ce dimanche, nous allons connaître une vague de douceur remarquable”, explique François Jobard, prévisionniste à Météo France. Dans la nuit de mardi à mercredi, nous avons déjà battu des records de douceur nocturne pour un mois de décembre, notamment en Bretagne. À Quimper, la température n’est pas descendue en-dessous de 13,6°C au plus frais de la nuit. Le précédent record, en décembre 1998, était de 13,2°C.

Pour quelle raison l’ouest de la France renonce-t-il à ses doudounes au profit des tee-shirts ? Cette douceur s’explique par un flux de sud-sud-ouest. "Des vents remontent d’Afrique du Nord, notamment du Maroc, et apportent des masses d’air extrêmement douces pour la saison”, déclare François Jobard. C’est un phénomène naturel qui est amplifié par le réchauffement climatique global : “Les masses d’air sont très chaudes pour la saison, l’année 2015 va certainement être l’année la plus chaude à l’échelle du globe. On a déjà battu des records de douceur en octobre et novembre 2015, notamment en Amérique du Nord.”

Quid de l’enneigement des domaines skiables ?

Il faudra peut-être bientôt dire adieu aux sports d’hiver qui demandent beaucoup de neige. Dans l’ensemble, l’enneigement est très relatif sur l’ensemble des massifs, sauf dans les Pyrénées au-dessus de 1 800 mètres. Or, dans les jours prochains, les chutes de neige seront très rares, et ce même en haute altitude. Dans le Jura, les Vosges et le Massif central, la neige se fait très rare et aucune chute n’est prévue dans les dix jours. Même chose dans les Alpes du Sud. Restent les Alpes du Nord, où la neige tombée en novembre est toujours présente, et où l’on peut espérer quelques précipitations dans quelques jours. Cependant, le “contexte reste doux et sec” dans les massifs français.

 

Sources : 20minutes, bfmtv