Les hommes sont-ils heureux quand leur conjointe obtient une promotion ?

Article mis à jour le 

À la question de savoir si les hommes se réjouissent lorsque leur femme ou petites-amies réussit dans sa vie professionnelle, beaucoup seraient tenté de répondre oui. Pourtant, il n'en est rien. Pire, ce serait même le sentiment opposé qui traverserait alors l'esprit de la gent masculine. Pourquoi ? Parce que l'homme serait en fait blessé dans son estime quand tout sourit à sa partenaire…

D'après des psychologues américains, et contrairement aux apparences, les hommes ne se réjouiraient pas tant que ça de la réussite de leur conjointe. C'est en tout cas la conclusion d'une étude publiée dans The Journal of Personality and Social Psychology, qui souligne l'offense ressentie par les hommes dans ce genre de situation.

D'ailleurs, ce sentiment serait de mise à chaque fois que la femme est valorisée, qu'il s'agisse d'une augmentation de salaire ou encore d'une perte de poids. Un tel comportement serait d'autre part typiquement masculin, puisque les femmes, également d'après l'étude, ne semblent en aucun cas complexées lorsque leur compagnon réussit.

Comment expliquer ce mécanisme ?

Lors de cette enquête, des étudiants hétérosexuels américains et néerlandais ont participé à l'expérience. Au cours de celle-ci, les chercheurs les ont interrogés de façon à comprendre pourquoi les hommes se sous estiment quand leur amie sort victorieuse de ce qu'elle entreprend.

Les étudiants américains ont ainsi été amenés à répondre à un questionnaire présenté comme un test de résolution de problèmes et d'intelligence sociale. Ensuite, les chercheurs leur ont malicieusement indiqué que le résultat de leur compagne pour un test identique était soit dans les 12 % des meilleurs résultats, soit dans les 12 % des moins bons. À noter que les questions portaient sur la personnalité et le comportement.

Une atteinte à l'égo

Dans l'écrasante majorité des cas, une fois qu'ils avaient connaissance de la réussite de leur partenaire au test, les hommes se rabaissaient irrépressiblement. Par exemple, en répondant au test tout en sachant que leur petite-amie avait réussi, ils manifestaient distinctement une image négative d'eux même, par l'intermédiaire du vocabulaire employé.

S'agissant des étudiants néerlandais, ces derniers ont pour leur part été amenés à réaliser une épreuve en ligne. À l'inverse du test effectué par les étudiants américains, les questions posées relevaient de mises en situation. Ainsi, l'idée était pour eux par exemple d'évoquer leur ressenti lorsque leur compagne brille en société ou fait preuve d'une intelligence remarquable.

Le résultat a été sensiblement similaire aux réponses des américains, la dévalorisation primant dès lors que leur partenaire connaissait le succès là où ils avaient connu l'échec.

Pour la psychologue Kate Ratliff, l'une des chercheuses à l'origine de l'étude, il n'y a cependant rien d'étonnant à ce qu'un homme ressente une menace quand sa petite amie le surpasse, notamment quand ils essaient tous deux de mincir. Quoiqu'il en soit, ajoute-t-elle, l'étude de l'Université de Floride démontre que la gent masculine renvoie systématiquement le triomphe de leur compagne à son propre insuccès.

Sources : apa.org, kateratliff, HuffPost