L'hortensia est-il vraiment en passe de remplacer le cannabis ?

Article mis à jour le 

Depuis peu, une tendance originaire d'Allemagne a fait son arrivée en France. Résultat, les hortensias font l'objet de vols dans les jardins. Pourquoi ? Parce qu'une rumeur pour le moins farfelue attribue aux feuilles ainsi qu'aux pétales de la plante des propriétés comparables à celles du cannabis. Mais qu'en est-il réellement ?

Avec cette nouvelle rumeur, nombreux sont sans doute les amateurs de cannabis à s'être imaginés qu'un trésor se cachait dans le jardin de leur grands parents. En Allemagne, nombre de jardins ont d'ailleurs fait l'objet de ravages, sous l'effet du phénomène. Phénomène qui s'est récemment répandu dans le Nord-Pas-de Calais, où l'hortensia est désormais la cible des fumeurs. À tel point que les plaintes déposées suite aux saccages ont explosé ces derniers temps. Afin d'essayer les supposées propriétés hallucinogènes de la plante, les voleurs prélèveraient les feuilles et les pétales qu'ils mélangeraient au tabac.

Mais l'hortensia, ou Hydrangea, dispose-t-il de propriétés semblables au cannabis ? Pour les spécialistes, le fait de fumer ces feuilles pourraient effectivement entraîner des effets hallucinogènes ou euphorisants. Un certain nombre de molécules de la plante seraient proches des produits hallucinogènes et du tétrahydrocannabinol, dite THC, la molécule contenue dans le cannabis. Cependant, aucune preuve clinique ne permet pour l'heure de corréler ces effets, à défaut de rapports de consommateurs.

Une pratique dangereuse et peu répandue en France

Pour autant, des effets secondaires potentiellement dangereux pour la santé peuvent découler de cette consommation : c'est le cas de troubles digestifs, respiratoires ou encore cardiaques. Sur les forums spécialisés, cette pratique semble encore très marginale en France. Même si le site Erowid aborde succinctement les "effets semblables au joint" de l'Hydrangea, aucun utilisateur n'est venu y laisser un message pour partager son expérience ("trip report"), contrairement aux autres pages du site.

Un effet potentiellement placebo

Comme le souligne Philippe Arvers, médecin addictologue, les fumeurs de cannabis, au même titre que les consommateurs d'alcool, sont particulièrement sensibles à l'effet placebo. De fait, ces derniers croyant consommer une substance équivalente et connaissant les effets, ont l'impression de les ressentir. Un phénomène qui pourrait être similaire dans le cas de l'hortensia…

Sources : Schroomery, Erowid, p.arvers.free