L'hypertension artérielle touche un adulte sur trois

Article mis à jour le 

Dimanche 7 avril, l'OMS a lancé une campagne visant à améliorer la détection de l'hypertension, une maladie qui toucherait d'après elle pas moins d'un adulte sur trois.

À l'occasion de la journée mondiale de la Santé, qui portait en ce dimanche 7 avril sur l'hypertension artérielle, l'Organisation Mondiale de la Santé a invité tout un chacun à faire contrôler sa tension. D'après cette dernière, l'hypertension, l'un des principaux facteurs de cardiopathie et d'accident vasculaire cérébral, concernerait aujourd'hui un adulte sur trois à travers le monde. Un phénomène qui serait par ailleurs la première cause de décès prématuré et de handicap dans le monde.

L'hypertension, c'est quoi ?

L'hypertension artérielle sous tend une élévation anormale et permanente de la tension artérielle, à savoir de la pression du sang dans les artères. Cette pression résulte de la force exercée par le sang contre les parois des artères, qui peuvent à terme être endommagées. Peuvent alors en découler des cicatrices entrainant l'accumulation de matières grasses contribuant à rétrécir les artères voire à les obstruer. Bien qu'il soit tout à fait normal que cette pression varie au cours de la journée, on parle néanmoins d'hypertension si elle reste longtemps élevée.

Comment l'identifier ?

En règle générale, les signes de cette maladie restent discrets, sauf quand les problèmes sont déjà présents. En réalité, l'unique moyen de diagnostiquer une hypertension est de mesurer la pression artérielle. En somme, cette maladie peut donc être identifiée grâce à un examen systématique ou via une consultation dès l'apparition de troubles, comme des palpitations, une gêne thoracique, des maux de tête, des bourdonnements d'oreille ou encore des pertes d'équilibre.

Quels sont les dangers ?

Aujourd'hui, l'hypertension est le principal facteur pour le décès prématuré et le handicap dans le monde. Ce phénomène entraine même 9,4 millions de décès par maladie cardiovasculaire par an, à en croire les chiffres de l'OMS. Une affection qui multiplie le risque de crise cardiaque, d'insuffisance rénale ou encore d'accident vasculaire cérébral. En outre, une pathologie de ce type non soignée peut déboucher sur une cécité et une arythmie cardiaque.

Prévenir l'hypertension

Au quotidien, il est possible de limiter les risques d'hypertension. Pour ce faire, il est par exemple conseillé de consommer moins de sel, d'avoir un régime alimentaire équilibré, de pratiquer une activité sportive régulière, de ne pas fumer et d'éviter l'abus d'alcool et de drogue.

Sources : OMS, SantéLog, Lci