Immobilier : l'achat plus profitable que la location, selon une étude

Article mis à jour le 

Dans certaines villes, l'achat s'avère plus intéressant que la location au bout de seulement deux ans
Dans certaines villes, l'achat s'avère plus intéressant que la location au bout de seulement deux ans

Une étude récemment rendue publique par Meilleutaux.com a passé au crible les tendances dans plus de 37 villes de France. L’occasion de montrer que l’achat immobilier s’avère au bout de deux ans plus intéressant que la location, dans certaines villes.

Le courtier Meilleurtaux.com vient de publier les résultats de son enquête. En substance, il apparaît qu'acquérir un logement de 70m² est plus rentable que de le louer, et ce, au bout de 4 ans seulement en moyenne. À noter qu'en 2014, cette rentabilité n'était atteinte qu'après cinq années. Autrement dit, les locataires qui envisagent d'occuper un logement pendant au moins quatre ans ont plus intérêt à l'acheter, si toutefois ils en ont financièrement la possibilité.

Le porte-parole de Meilleurtaux.com, Maël Bernier, explique qu'acheter cette année est intéressant compte tenu de la baisse des taux d'emprunt survenue entre 2014 et 2015. Et même en dépit de la légère remontée des taux de ces dernières semaines, 2015 resterait l'année idéale pour devenir propriétaire de sa résidence principale.

 

Des différences selon les régions

Si Grenoble, Villeurbanne et Rouen sont dans la moyenne avec une rentabilité en cas d’achat au bout de quatre ans, les choses diffèrent à Reims, Brest ou Le Havre. Dans ces villes, les statistiques montrent que l'investissement est rentabilisé au bout de deux ans. Idéal pour les propriétaires hésitant à se lancer dans l'acquisition de leur logement.

Dans d’autres villes, toutefois, la patience reste de mise. À Bordeaux, acheter sa résidence ne se révèle profitable qu'au bout de 9 ans, contre 13 et 16 pour Lyon et Boulogne-Billancourt. Pour la capitale, la situation est également épineuse, même si cette dernière a largement profité de la baisse des taux d'intérêt.

 

Sources : bfmtv, leparisien, lavieimmo