Immobilier : à qui les banques sont-elles plus disposées à prêter ?

Article mis à jour le 

Vous souhaitez prochainement acquérir votre premier appartement en décrochant un prêt avantageux ? Alors sachez que vous avez plus chances d'y parvenir si vous êtes jeune, en couple ou célibataire, selon le baromètre VousFinancer.com.

D'après une étude réalisée par VousFinancer.com, les primo-accédants profiteraient à l'heure actuelle de conditions plus intéressantes et de taux plus bas pour acheter une maison ou un appartement, à condition évidemment que le projet en question soit finançable. Comme le souligne Jérôme Robin, le fondateur de VousFinancer.com, les primo-accédants de moins de 35 ans pourraient en ce moment bénéficier de réductions de taux exceptionnelles. Des avantages même comparables à ceux obtenus par des secundo-accédants de 45 ans.

À en croire l'expert, les banques multiplieraient actuellement les offres afin de conquérir cette tranche d'âge. Ainsi, un certain nombre d'établissements offriraient des enveloppes de 10 000 à 20 000 euros de prêt à des taux compris entre 0 et 2 % pour aider les jeunes emprunteurs. Par ailleurs, d'autres établissements, certes moins nombreux, seraient disposés à prêter aux jeunes sans apport et/ou sur trente ans.

Des avantages qui nécessitent cependant quelques garanties…

Bien que les banques prêtent en ce moment en moyenne à 3,30 % sur vingt ans, un couple de trentenaire gagnant 3 500 euros par mois et disposant seulement de 10 % d'apport peut réussir à obtenir un prêt à 2,92 % sur vingt ans pour acheter un bien à 210 000 euros.

Pourquoi les banques sont-elles attirées par de tels profils ? Il faut savoir, selon VousFinancer.com, que le crédit immobilier est l'un de leurs seuls vecteurs de conquête. Grâce à cette tactique, les banques espèrent dénicher de nouveaux clients à suivre pendant des années. Une stratégie d'autant plus efficace que les probabilités de renégociation sont faibles, avec le niveau historiquement bas des taux.

Pour cette raison, les cibles principales sont les jeunes couples en début de carrière qui vont prochainement effectuer des travaux, acheter une deuxième voiture, souscrire une assurance-vie ou encore ouvrir des livrets d'épargne pour leurs enfants.

Mais même si les banques sont dans l'ensemble plus indulgentes et plus souples concernant les critères d'octroi pour les jeunes, ces dernières font néanmoins preuve de prudence en exigeant un minimum de 10 % d'apport, des revenus réguliers et stables, et un endettement inférieur à 33 %. De même, les durées de prêt doivent nécessairement être inférieures ou égales à vingt-cinq ans, et la gestion des comptes courants doit être irréprochable : pas de découvert, et plus de crédits en cours.

Sources : journaldelagence, vousfinancer.com