Immobilier : quels sont les bons plans pour investir à la rentrée ?

Article mis à jour le 

Quid des principaux changements côté immobilier, en cette rentrée 2015 ?
Quid des principaux changements côté immobilier, en cette rentrée 2015 ?

Le secteur immobilier présente de nombreux changements tant au niveau de la vente qu'en matière d'achat ou de location, en cette rentrée. Pour les prochains mois, les spécialistes annoncent une reprise dans toute la branche immobilière.

Ces derniers mois, les prix sur le marché immobilier semblent connaître une certaine stabilité. Si les agents immobiliers ne se risquent pas à des prédictions, le citoyen moyen peut tout de même être assuré de bénéficier de quelques améliorations dans ce secteur. Découvrez lesquelles.

 

En matière d’achat

Dans le secteur de l’achat, il est possible de noter une hausse des prix selon la ville et la région concernée. Une légère augmentation est ainsi de mise, après le long recul qui officiait depuis 2011. Une stabilisation des taux d’emprunt est également à noter. Deux facteurs qui risquent de rendre difficile tout achat immobilier. Mais reste désormais à savoir s’ils seront durables.

 

Dans le domaine de la vente

Cette année, les propriétaires semblent mieux lotis. Depuis juillet, les ventes sont en hausse de 12,3%, et devraient prochainement augmenter de 8 à 10% si les conditions de crédit sont bonnes. Néanmoins, la loi Macron change la donne en matière de vente. Le délai de dix jours alloué aux acheteurs leur permet de se rétracter sans avoir à prévenir l’autre partie. Ce qui peut engendrer quelques inconvénients du côté des vendeurs.

 

En ce qui concerne la location ou la mise en location

Cette rentrée sera particulièrement favorable aux étudiants. Eh oui, à partir du mois d’août, les tarifs de location à Paris et dans les principales villes de province connaissent une diminution notable. Les locataires payeront moins pour les studios en ville dans 68 % des cas, et dans 78 % des cas pour les deux-pièces situés dans les agglomérations. De plus, ceux qui cherchent une location à Paris pourront jouir de l’encadrement des loyers, entré en vigueur depuis le 1er août. Cet arrêté préfectoral a permis de faire tomber la part de logements dont le montant réclamé est supérieur au loyer majoré à 29%, au niveau de la capitale et de ses environs.

L’encadrement des loyers semble être une bonne décision, même si elle ne rallie pas tous les suffrages. Selon certains spécialistes, cet arrêté pourrait être préjudiciable aux particuliers qui mettent leurs biens en location. Quoi qu'il en soit, Lille et Grenoble pourraient être les prochaines villes à adopter ce nouveau dispositif.

 

Sources : 20minutes, lesechos