Immobilier : vaut-il mieux acheter ou louer, en 2014 ?

Article mis à jour le 

D’après une étude menée par le courtier en ligne Meilleurtaux.com, il est plus ou moins rapide de rentabiliser son achat selon que sa surface soit élevée ou réduite. Le mieux : opter pour quelque chose de grand.

À l’heure actuelle, lorsque l’on vit en Province, il est dans la plupart des cas préférable d’acheter que de louer. Par exemple, dans des villes comme Lille, Aix-en-Provence ou Strasbourg, la rentabilité est moins intéressante en louant un studio. Pourquoi ? Parce que le montant des loyers est plus important que la moyenne  nationale, et le prix du mètre carré est plutôt bas, aux alentours de 3 000 euros. En outre, sachant que la taxe foncière est réduite dans cette zone, et les taux d’intérêts particulièrement bas, l’achat est plus favorable que la location, indique Meilleurtaux.com à travers une étude rapportée par France Inter.

Mieux vaut acheter grand

Deuxième élément constaté par Meilleurtaux.com : plus la surface est élevée, plus l’achat se rentabilise rapidement. Ainsi, au sein de la ville de Bordeaux, il est nécessaire de patienter 26 ans afin d’amortir un 30 mètre carrés, alors que six années suffisent dans le cas d’un logement de 100 mètres carrés. Une observation qui ne va pas manquer de bousculer un certain nombre d’idées reçues.

En général, chacun part en effet du principe qu’il faut d’abord acquérir une petite surface pour ensuite acheter plus grand. Mais ce raisonnement était d’actualité lorsque les prix de l’immobilier étaient en forte hausse. Désormais, ce système ne fonctionne plus et il est plus avantageux d’acheter grand pour rentabiliser plus vite, comme le met en évidence Meilleurtaux.com.

De l’exception parisienne

Mais si dans bon nombre de villes de Provinces, un logement acheté s’amortit en l’espace de deux à trois ans, la capitale fait quant à elle figure d’exception. Pourquoi ? Parce que le prix du mètre carré y est systématiquement très élevé, et ce quelle que soit la surface acquise. Pire : ce n’est qu’après au moins 19 à 20 ans que l’achat présente un avantage, en comparaison à la location.

Sources : meilleurtaux.com, capital, businessimmo, france-inter