Un impact d'astéroïde de 400 km de diamètre découvert en Australie

Article mis à jour le 

Vue d'artiste d'un gigantesque astéroïde percutant la Terre - wikimedia commons
Vue d'artiste d'un gigantesque astéroïde percutant la Terre - wikimedia commons

Une équipe de scientifiques affirme avoir mis au jour en Australie les traces du plus gros impact de météorite jamais découvert sur Terre. Apparu il y a quelques centaines de millions d’années, le cratère en question mesurerait près de 400 km de diamètre.

Si les soupçons des scientifiques se confirmaient, le cratère récemment découvert dans le Queensland en Australie deviendrait de fait le plus gigantesque impact de météorite jamais observé. Il n’empêche : même avec un diamètre de près de 400 km, celui-ci n’est pas visible. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est depuis longtemps enfoui en profondeur sous la croûte terrestre. C’est en effet par hasard que des géophysiciens australiens l’ont identifié. Tombée il y a plusieurs centaines de millions d’années, l’astéroïde s’est cassée en deux morceaux avant de toucher le sol.


Une découverte en passe de révolutionner les théories sur la Terre ?

Pour Andrew Glikson, de l’Université Nationale australienne (ANU), les deux astéroïdes en question devaient chacun mesurer plus de dix kilomètres de diamètre. Raison pour laquelle leur impact a nécessairement dû entraîner l’extinction de nombreuses espèces à l’époque. À noter que la zone de l’impact, située au niveau d’une région accolée au sud de l’Australie, du Queensland et des territoires du Nord, a été repérée dans le cadre d’une mission de recherche géothermale. Il s’agissait alors d’effectuer des forages à deux kilomètres de profondeur.

C’est alors en étudiant les carottes de forage qu’ont été identifiées des traces de roche attestant des températures et une pression extrêmes synonymes d’impact démesuré. Et pour cause : après avoir réalisé un modèle magnétique des profondeurs de la croûte terrestre à l’endroit de l’impact supposé, se sont révélés deux titanesques dômes résultant du choc. Or, une trace de ce calibre pourrait bien avoir eu un rôle décisif dans l’évolution de notre planète.


La datation de l’impact reste délicate

Pour les scientifiques, la datation de l’impact est problématique. Si ces derniers savent que les roches à proximité du cratère remontent à environ 300 à 600 millions d’années, aucun détail géologique ne concerne l’impact. Alors que l’astéroïde ayant heurté le Golfe du Mexique à Chicxulub il y a 66 millions d’années a laissé les traces nécessaires. Ce qui a permis de montrer qu’il avait entraîné l’extinction de nombreux dinosaures et espèces animales.

Aucun détail comparable n’a été remarqué dans les sédiments de 300 millions d’années jouxtant l’impact en Australie. Mais les scientifiques ne perdent pas espoir et estiment qu’il pourrait être nettement plus vieux qu’on ne le pense. Le mystère reste donc entier.


Sources : huffpost, sciencesetavenir