Les impacts de météorites dévoilées à travers une carte interactive

Article mis à jour le 

Il suffit de voir les dégâts causés par la petite météorite de 15 mètres qui s'est abattue vendredi dernier en Russie au dessus de l'Oural pour s'apercevoir en pratique que la Terre n'est évidemment pas à l'abri d'une chute de corps célestes. Mais au fait, où et quand les plus grandes météorites – et les petites – ont-elles déjà frappées le globe, et à quelle fréquence ? Pour le savoir, le Guardian a mis en ligne une carte interactive des impacts de météorites.

Vendredi dernier, tandis que la NASA traquait un astéroïde de 45 mètres de diamètre frôlant la Terre à quelques 27 000 kilomètres, une météorite d'une quinzaine de mètres se désintégrait pour sa part dans les basses couches de l'atmosphère au-dessus de l'Oural, en Russie. En dépit de la taille réduite du corps céleste – dont la masse est tout de même estimée entre 7 000 et 10 000 tonnes –, des vitres ont été soufflées et un millier de personnes blessées. Peu de temps avant son impact sur le sol, la météorite aurait libéré près de 500 kilotonnes d'énergie, soit 30 fois la puissance de la bombe atomique larguée sur Hiroshima en 1945, d'après un spécialiste de la NASA cité par le Telegraph.

Pour retrouver la trace d'un tel précédent, il faut remonter à un évènement de 1908 en Sibérie, où l'impact de la "météorite de Tougounska" avait eu pour effet de raser une forêt dans un rayon de 20 kilomètres. Rendue publique lundi par un journaliste du Guardian, une carte interactive recense l'ensemble des chutes d'objets célestes connues et recensées à travers l'Histoire, permettant notamment de savoir où et quand les plus grosses météorites ont frappé le sol terrien. À noter que le plus ancien corps céleste répertorié par le programme date de 2 500 av. J.-C. et avait été observé à Ur, en Mésopotamie (soit l'Irak actuel). En France, plus d'une centaine de météorites ont été inventoriées.

Consulter la carte interactive des impacts de météorites

Source : The Guardian