Impôts : l'avantage fiscal sur les frais de scolarité finalement conservé

Article mis à jour le 

Contrairement à ce qu'il avait annoncé récemment, le gouvernement ne supprimera pas l'avantage fiscal dont profitaient jusqu'à présent les parents d'élèves scolarisés dans le secondaire et le supérieur. Une bonne nouvelle pour les foyers.

Non, le gouvernement ne remettra finalement pas en question la réduction d'impôt pour enfant étudiant : les députés de l'Assemblée Nationale ont voté jeudi, au cours de l'examen en première lecture du Budget 2014, contre la suppression de l'avantage fiscal bénéficiant aux parents d'élèves inscrits dans le secondaire et le supérieur. Résultat : un amendement rétabli donc les avantages fiscaux dont ils profitent sur les frais de scolarité.

Pour rappel, le gouvernement envisageait de supprimer cette niche fiscale, qui aurait pu rapporter 435 millions d'euros. Mais les élus socialistes ont en définitive préféré privilégier le pouvoir d'achat des Français, toujours en berne. Les parents d'élèves au collège pourront donc toujours profiter d'une réduction fiscale de 61 euros, de 153 euros s'ils sont au lycée et de 217 euros pour les étudiants suivant des études supérieures.

Une victoire pour le pouvoir d'achat

Tout en reconnaissant qu'un gouvernement se doit d'entendre sa majorité, le ministre du Budget Bernard Cazeneuve a néanmoins rappelé que la suppression de cet avantage fiscal aurait pu permettre le financement de nouvelles places de bourse dans l'enseignement supérieur. Et de souligner que les niches fiscales accablent la progression de l'impôt sur le revenu.

De son côté, Dominique Lefebvre a indiqué que la suppression était à l'heure actuelle malvenue et qu'elle aurait remis en cause près de 440 millions d'euros de pouvoir d'achat.

Sources : economie.gouv, LeMonde