Les inégalités entre riches et pauvres à la baisse en France

Article mis à jour le 

Les inégalités ont baissé en 2013
Les inégalités ont baissé en 2013

Une enquête publiée par l’Insee mardi 22 septembre révèle que le niveau de vie des Français s’est relevé en 2013. Le taux de pauvreté aurait baissé, de même que les inégalités entre les plus modestes et les plus aisés.

 

Niveau de vie moyen à 1 667 € : les inégalités diminuent

Pour calculer le revenu moyen au niveau national, l’Insee s'appuie sur un échantillon d’environ 52 000 ménages représentatifs de la population, et se fonde sur leurs déclarations fiscales et leurs prestations sociales. Le revenu perçu est rapporté à la taille du ménage, car la vie commune permet de réduire certaines charges. En 2013, le revenu moyen s’élevait à 1 667 euros par mois, soit 20 000 euros par an. La moitié de la population vit avec moins, l’autre avec plus.

Les statistiques de l’Insee montrent que le niveau de vie augmente chez les plus modestes et diminue chez les plus aisés, en raison des politiques fiscales du gouvernement. Globalement, le niveau de vie national a légèrement baissé depuis 2012 (-0.1%) mais il reste relativement stable. Depuis 2008, il baisse chaque année d’environ 0.2%.

 

Taux de pauvreté : les jeunes et les chômeurs vivent mieux

Le seuil de pauvreté représente 60% du niveau de vie moyen. En 2013, il était fixé en France à 1 000 euros par mois, et 8.6 millions de français vivaient sous celui-ci. Le taux de pauvreté de 14% était alors en baisse par rapport à l’année précédente (14.3%). L’Insee observe également une amélioration de la vie des personnes pauvres. Leur niveau de vie moyen était de 802 euros par mois en 2013, soit 1.1% de plus qu’en 2012. Autrement dit, l’intensité de la pauvreté a légèrement baissé, en dépit d’une persistance évidente. Cette évolution s’explique probablement par l’augmentation des prestations sociales, du RSA et des allocations logement.

Par ailleurs, la proportion d’enfants, d’actifs et de retraités en-dessous du seuil de pauvreté a également baissé. De même, la pauvreté a reculé chez les chômeurs et les moins de 30 ans, grâce à une augmentation des allocations chômages. Toutefois, 1.6 millions de jeunes de 18 à 30 ans vivaient toujours sous le seuil de pauvreté en 2013, soit 18.6% d’entre eux.

On peut se réjouir de ces chiffres rassurants en période de crise économique. Cependant, ces évolutions sont assez infimes. La pauvreté a effectivement baissé, mais seulement de 0.3 point. Ce chiffre n’améliore pas concrètement le quotidien des 8.6 millions de français qui vivent toujours en dessous du seuil de pauvreté.

 

Sources : Insee , TF1