Innovation santé : sortie d'un vaccin contre la méningite A sans réfrigération

Article mis à jour le 

MenAfriVacts, ce nom ne vous dit sûrement rien, et pourtant il s’agit d’une avancée majeure dans le domaine de la vaccination. Sa spécificité : il peut être conservé plusieurs jours sans être réfrigéré. Une avancée sans précédent dans le domaine pharmaceutique.

Développé par la firme indienne Serum Institute of India Ltd., ce vaccin contre la méningite A vient de recevoir l’aval de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), selon la déclaration de chercheurs mercredi dernier lors d’une conférence de l’American Society of Tropical Medicine and Hygiene (ASTMH) à Atlanta (Géorgie) aux Etats-Unis. Il peut être conservé durant quatre jours à une température n’excédant pas 40 ° C. Son prix est d’un demi-dollar.

Une découverte historique

L’Autorité indienne des médicaments (DCGI), Santé Canada et l’OMS ont mené avec succès des analyses d’innocuité et d’efficacité de MenAfriVacts. Les résultats, dévoilés lors de la Conférence de l’ASTMH cette semaine, sont sans appel : voici un vaccin dont l’efficacité a déjà été démontrée lors de ces précédentes utilisations depuis 2010, au Burkina Faso par exemple. La liberté de transport qui le caractérise avec cette absence de contrainte de réfrigération en fait un vrai médicament miracle pour l’Afrique. Les économies réalisées par son transport et sa conservation pourront donc être répercutés sur l’achat même de vaccins.

Objectifs et public

En partie financée par la Fondation Bill et Melinda Gates, ce vaccin a comme objectif d’être utilisé massivement sur le continent africain sur la "ceinture de la méningite" (un ensemble de 26 pays du Sénégal à l’Ethiopie où se déclenche périodiquement des épidémies) où 450 millions de personnes sont potentiellement concernées. La méningite A est une grave infection des méninges. Provoquée par une bactérie, elle peut gravement léser la membrane cervicale. L’OMS rappelle qu’elle est mortelle dans 50 % des cas et peut provoquer de graves lésions cérébrales.