Installer des panneaux solaires chez soi, le bon plan ? Google a la réponse

Article mis à jour le 

Le projet de Sunroof de Google vise à proposer une solution sur mesure aux personnes désireuses de passer à l'énergie solaire - copyright Google
Le projet de Sunroof de Google vise à proposer une solution sur mesure aux personnes désireuses de passer à l'énergie solaire - copyright Google

Le géant du Web Google, qui ne cesse d’étendre ses domaines de prédilection, s’intéresse actuellement aux panneaux solaires. Pour convaincre les particuliers hésitant à opter pour l’énergie solaire, il a mis au point un logiciel prenant en compte tous les éléments nécessaires à l’installation de panneaux solaires à domicile. Nom de code : projet Sunroof.

Google a élaboré le “projet Sunroof” pour aider les personnes souhaitant investir dans l’énergie solaire à domicile, mais qui n’osent pas se lancer. Actuellement en plein test, ce logiciel serait un excellent moyen de convaincre les particuliers hésitant à se lancer dans le solaire. Tour d'horizon.

 

Sunroof, le nouveau projet signé Google

Lundi 17 août, Carl Elkin, chef ingénieur du “projet Sunroof” de Google, a annoncé le lancement d’un nouvel outil en ligne proposé par le géant américain de l’Internet. Cette invention vise à aider ceux qui souhaitent investir dans le domaine de l’énergie solaire, tout en résolvant certains points épineux liés à la géographie, à la météo ou au budget.

Le concept du “projet Sunroof” se rapproche dans une certaine mesure de celui de Google Earth. Pour l’utiliser, il suffit de rentrer son adresse et l’outil se charge alors du reste. Une fois les renseignements nécessaires fournis, l’application s’appuie sur des images aériennes de haute résolution pour déterminer si le toit de l’habitation en question est adapté ou non à l’installation de panneaux solaires. D’autre part, le “projet Sunroof” prend en compte le taux annuel d’exposition solaire en se basant sur l’orientation de la toiture, l’ombre des bâtiments et arbres environnants ainsi que sur les conditions météorologiques locales. Une fois ces données réunies, des indications sur la taille des panneaux solaires requis sont communiquées, ainsi qu’une estimation des économies rendues possibles par le dispositif. Il est possible d’affiner les calculs de l’application en précisant la consommation d’électricité ou encore si l'on souhaite acheter ou louer les panneaux solaires.

Particulièrement intéressant, ce projet est encore en phase de test. C’est dans la baie de San Francisco, dans la région de Boston et Fresno située en plein centre de l’État de Californie, que les évaluations ont lieu. Si les résultats s’avèrent concluants, ce projet de Google sera étendu à tout le territoire américain, puis au reste du monde.

 

Sources : sciencesetavenir, journaldugeek