iPhone 6, Apple Watch, Apple pay : 5 choses à retenir de la Keynote

Article mis à jour le 

Comme escompté, le patron de la firme de Cupertino, Tim Cook, a dévoilé deux nouveaux smartphones, un service de paiement mobile et une montre connectée. Retour en images sur l’évènement.

Ça y est, la grande messe d’Apple a bien eu lieu pour le plus grand bonheur des aficionados de la pomme. Apple organisait en effet mardi à Cupertino, en Californie, un évènement aussi bien scruté par les fans que les investisseurs. Et tandis qu’une bonne partie de la planète high-tech prédisait un cataclysme aussi détonant que la présentation de l’iPhone en 2007, une question reste sur toutes les lèvres : le géant a-t-il réussi à révolutionner une nouvelle fois le monde des nouvelles technologies ?

Si le show d’hier soir reste sans aucun doute l’un des plus importants depuis des années – on se souvient notamment de l’année 2010 et du lancement de l’iPad. Une structure éphémère a notamment été érigée non loin du Flint Center de Cupertino, à l’endroit même où Steve Jobs avait présenté le tout premier Mac, il y a de ça 30 ans…

iPhone6… et iPhone 6 Plus

Sans surprise, Tim Cook a commencé par dévoiler les deux nouveaux smartphones de la firme, l’iPhone 6 et l’iPhone 6 Plus. Comme nous vous l’indiquions ces dernières semaines, le premier dispose d’un écran d’une diagonale de 4,7 pouces, et le deuxième de 5,5 pouces. Côté résolution, les pixels atteignent respectivement 1 334x750 d’un côté, et 1 920x1080 de l’autre. L’épaisseur s’élève quant à elle à 6,8 mm pour l’iPhone 6 et 7,1 mm pour l’iPhone 6 Plus – rappelons que celle de l’iPhone 5s atteignait 7,6 mm. Le vice-président marketing d’Apple, Phil Schiller, a indiqué qu’1,3 million d’applications sont dorénavant disponibles sur l’Apple Store.

Les deux appareils sont équipés d’un processeur A8 de nouvelle génération doté d’une architecture 64 bits, évidemment plus performant que l’A7 de la précédente génération. Pour le prouver, la firme s’est appuyée sur une démo de jeu-vidéo. En outre, un coprocesseur M8 de nouvelle génération est dorénavant de la partie, et une 4G LTE dopée jusqu’à 150 Mbps fait son arrivée.

Contrairement aux rumeurs, toutefois, l’appareil photo iSight Camera de l’iPhone 6 ne passe pas à 10 millions de pixels mais conserve ses 8 millions avec une ouverture à f/2,2. Les deux nouveaux smartphones sont capables de réaliser des vidéos en 1080p.

Phil Schiller a par ailleurs tenu à se montrer rassurant auprès des fans de l’iPhone de la première heure en soulignant que l’appareil tenait toujours dans une seule main. À noter, enfin, que le système d’exploitation mobile iOS 8 équipera ces nouveaux arrivants, et sera par ailleurs disponible via une mise à jour gratuite le mercredi 7 septembre, mais uniquement à partir de l’iPhone 4s. De fait, l’iPhone 4 est dorénavant exclu des nouvelles mises à jour, à l’instar du 3GS.

Quid du prix et de la disponibilité de l’iPhone 6 et de l’iPhone 6 Plus ?

Aux États-Unis, il faudra compter 199 dollars pour l’iPhone 6 et 299 dollars pour l’iPhone 6 Plus, en optant nécessairement pour abonnement de deux ans.

Mais en France, l’iPhone 6 sera proposé à la vente à partir de 709 euros pour la version 16 Go, 819 euros pour celle de 64 Go et 919 euros pour le 128 Go. S’agissant de l’iPhone 6 Plus, le tarif s’élèvera à 809 euros pour 16 Go, 919 euros pour le 64 Go et 1 019 euros pour le 128 Go. Comme le prévoyait les rumeurs, l’iPhone 6 Plus en version nu passe la barre des 1 000 euros, si l’on désire un stockage important.

Toujours en France, ces derniers seront disponibles en prévente le 12 septembre et vendus en magasins à partir du vendredi 19 septembre. Tim Cook a annoncé que l’appareil serait disponible dans 115 pays d’ici fin 2014 en coloris or, argent, et gris sidéral.

À noter que le prix de l’iPhone 5s passe à 609 euros pour la version 16 Go et 659 euros avec un stockage de 32 Go. De son côté, l’iPhone 5c 8 Go sera vendu 409 euros.

Apple Pay, un dispositif de paiement mobile par smartphone

Encore une nouvelle que les observateurs supputaient depuis quelque temps : Tim Cook a annoncé Apple Pay, un nouveau système permettant de payer avec son smartphone. Pour en profiter, l’utilisateur n’a qu’à activer Touch ID, le lecteur d’empreinte digitale. Si le service risque de ne pas trouver preneur immédiatement en France, rappelons que la firme de Cupertino dispose de près de 10 millions de numéros de carte bancaire d’utilisateurs…

Quoi qu’il en soit, le système ne sera effectif qu’à compter d’octobre, et d’abord aux États-Unis, où Apple a signé des partenariats avec American Express, Mastercard, Visa, d’importants établissements bancaires et des commerçants tels que McDonald’s et Starbucks.

Son nom est Apple Watch, et non iWatch…

En guise de "One more thing" – que Tim Cook emprunte désormais à Steve Jobs –, c’est bel et bien une montre connectée qu’Apple a sorti de son chapeau. Son nom : Apple Watch, et non pas iWatch, comme le supposaient bon nombre d’acteurs de la presse spécialisée high-tech. De même, contrairement aux nombreux concepts réalisés autour de l’appareil, l’Apple Watch est de format rectangulaire, et pas arrondi. Elle est dotée d’un bouton imposant situé sur le côté droit baptisé "Digital Crown". Celui-ci sert à naviguer dans les menus, choisir une application ou encore scroller. Évidemment, son écran est tactile, et elle existe en deux tailles : 38 ou 42 mm de hauteur.

Surfant sur la vague du quantified self et de la santé, l’Apple Watch dispose aussi de capteurs au dos servant entre autres à mesurer le rythme cardiaque. Non content d’être composé de cristal de saphir – gage de résistance –, l’écran est Retina et souple. Pour conclure, Tim Cook a mis en évidence le potentiel de l’Apple Watch en matière de santé et d’exercice physique, arguant qu’elle est à même de motiver l’utilisateur en lui indiquant tout ce qu’il faut savoir sur son activité au jour le jour.

Cette montre connectée est disponible en trois gammes : Apple Watch, Apple Watch Sport et Apple Watch Edition. Elle est compatible avec les smartphones de la marque uniquement à partir de l’iPhone 5. Sans surprise, l’Apple Watch dispose de la fonction Apple Pay.

Quel est le prix de l’Apple Watch ?

Aux États-Unis, son tarif débute à partir de 349 dollars. À noter cependant que l’appareil ne sera pas disponible avant 2015, comme nous le supposions il y a peu. Et aucune date n’a été précisée en complément.

Sources : apple, lefigaro, nextinpact, lesnumeriques