iPhone 6 : pourquoi vous allez encore pester contre les batteries Apple

Article mis à jour le 

À l’heure actuelle, rien ne permet réellement de montrer avec certitude que l’iPhone 6 obtiendra de meilleurs résultats que le 5s en matière d’autonomie. Voilà pourquoi.

Depuis des années, Apple semble avoir oublié un détail dans le cahier des charges de ses smartphones pommés : l’autonomie. Car il faut bien l’avouer, la qualité d’une batterie est un élément réellement crucial pour juger de la performance d’un smartphone. Et pour cause, puisque plus la batterie est fiable, moins le quotidien paraît frustrant.

Pourtant, les iPhones disposent d’une autonomie plutôt médiocre, à commencer par l’iPhone 5s, qui ne présentait aucun avantage à ce niveau en comparaison du 5, si ce n’est une taille réduite. Mais à l’heure où les iPhones 6 et 6 Plus peuvent abriter des batteries encore plus imposantes, l’utilisateur pourrait logiquement être en droit d’attendre une amélioration décisive sur ce point. L’ennui, c’est que cette amélioration n’est a priori pas de mise sur la nouvelle génération.

Autonomie de l’iPhone 6, késako ?

Lors de la présentation de l’iPhone 6 et de son homologue l’iPhone 6 Plus, Phil Schiller, le vice-président d’Apple en charge du marketing a indiqué qu’il était heureux d’obtenir avec l’iPhone 6 et 6 Plus une autonomie au moins comparable, sinon supérieure, à celle de l’iPhone 5s, et ce malgré un écran plus grand et des performances accrues.

Faut-il entendre dans cette déclaration qu’un écran énergivore, un processeur plus rapide et un second processeur donnent une autonomie exécrable ? Sans doute, puisqu’"une autonomie égale, voire supérieure" à l’iPhone 5s n’augure rien de très bon. Comme à chaque Keynote, Apple se targue d’un graphique pour comparer l’autonomie dont les précédents iPhone bénéficieraient. Le problème, c’est que dans tous les cas, la firme fait soit preuve d’un optimisme disproportionné, soit d’une détermination hors norme à vendre ses téléphones. Car, à tous les coups, les chiffres sont systématiquement exagérés.

Si l’on en croit par exemple le fameux graphique de la Keynote du mardi 9 septembre, l’iPhone 6 permettrait de visionner 11 heures de vidéo en continu, contre 10 du côté de l’iPhone 5s. Une nouvelle plutôt encourageante sur le papier. Sauf qu’en réalité, le 5s n’était pas capable d’atteindre un tel score, la plupart des études s’accordant à dire qu’il pouvait rester sous tension à peine plus de 5 heures dans ces conditions. À noter toutefois que d’autres, rares, évoquaient une autonomie de 8 heures dans ce même cas.

Quoi qu’il en soit, c’est en-dessous des 10 heures annoncées, et peut contraindre à recharger l’appareil dans la journée. Résultat, l’heure supplémentaire évoquée par Apple pourrait en réalité n’entraîner aucune réelle amélioration.

Les tests d’Apple, trompeurs et mal pensés

Un autre élément ne doit pas être ignoré lorsque l’on regarde les tests effarants de la firme à la pomme : ceux-ci ne s’appuient non pas sur ce que l’on fait réellement avec son téléphone. Par exemple, personne ne va s’amuser à regarder des vidéos en continu jusqu’à ce que son téléphone s’éteigne. De même, personne ne va écouter de la musique des journées durant sans arrêter, parler au téléphone toute la journée ou surfer sur le web sans cesse.

Évidemment, ces comparatifs prennent en exemple des pratiques extrêmes de façon à juger au mieux la performance de la batterie. Mais étant donné que ces usages varient dans une même journée, il serait judicieux d’ajouter une catégorie évaluant ce cas de figure, en abordant notamment l’influence des notifications push, des téléchargements, de la géolocalisation ou encore du surf sporadique. Malheureusement, il serait étonnant de la part d’Apple de faire preuve d’une telle honnêteté.

Reste l’iPhone 6 Plus pour se consoler…

Un peu plus d’optimisme, néanmoins, est permis dans le cas de l’iPhone 6 Plus. Nettement plus grand que l’iPhone 6, celui-ci serait aussi beaucoup plus performant sur le plan de l’autonomie, avec 24 heures de communication 3G (contre 14 pour l’iPhone 6 classique). Encore faudra-t-il, toutefois, le prouver en pratique.

Reste que si Apple a fait preuve à chaque génération d’iPhone d’une volonté d’amélioration, l’autonomie n’a pour sa part jamais été perçue comme une priorité. Un choix pour le moins regrettable, puisqu’il s’agit du paramètre indispensable au bon fonctionnement d’un iPhone…

Sources : slate, blog-nouvelles-technologies