Le jeu Tetris pourrait soigner les yeux

Article mis à jour le 

Vous vous souvenez de Tetris, ce jeu vidéo culte consistant à assembler des briques de différentes formes sorti en 1984 que les joueurs continuent de parcourir inlassablement ? Eh bien ce dernier n'est pas seulement une légende vidéo ludique intemporelle puisqu'il permettrait de soigner les yeux, selon une étude canadienne relayée par la BBC.

D'après une étude parue dans la revue Current Biology et diffusée par la BBC, jouer à Tetris (accessible gratuitement ici) permettrait au joueur de soigner l'amblyopie, aussi appelée "maladie de l'œil paresseux". C'est en tout cas ce que révèle le résultat de l'enquête menée par des chercheurs de l'université McGill à Montréal, sous la direction du Docteur Robert Hess. Cette maladie, assez répandue, est une pathologie empêchant la vue de se développer correctement et qui entraine la baisse de l'acuité visuelle d'un œil (et parfois des deux yeux). En conséquence, la personne touchée louche.

Dans cette situation, si un traitement n'est pas mis en place rapidement, la perte de vision peut être irrémédiable. Pour l'heure, la méthode consiste à couvrir l'œil le plus fort de façon à faire travailler celui dont l'acuité est insuffisante. Un cache-œil doit alors être porté, parfois durant des mois, une expérience parfois mal vécue par les patients. D'autant plus qu'un tel traitement ne donne souvent des résultats que chez les enfants.

Tetris, une alternative au cache-œil

Compte tenu de cette marge de manœuvre réduite, des chercheurs ont donc cherché à démontrer que le fait de forcer les yeux à travailler de concert offrirait une alternative efficace au cache-œil. Pour ce faire, une expérience a été réalisée avec la participation de dix-huit adultes volontaires touchés par l'amblyopie.

Parmi ces derniers, neuf ont été amenés à jouer à Tetris une heure par jour durant 15 jours tout en portant un casque divisant la vue des deux yeux, offrant ainsi une vision dichotopique. De cette façon, un œil ne percevait que les briques descendant, tandis que l'autre restait concentré sur celles déjà positionnées au sol. Les neuf autres volontaires ont pour leur part joué à Tetris en vision monoculaire, autrement dit tout en gardant leur œil le plus fort couvert par un cache-œil.

À l'issue de l'expérience, les participants ayant utilisé leurs deux yeux ont eu des résultats bien plus satisfaisants que ceux ayant joué en vision monoculaire. D'après le Docteur Hess, ce phénomène s'explique dans la mesure où les deux yeux ont été contraints de coopérer, ce qui a eu pour effet d'augmenter le niveau de plasticité et/ou d'adaptabilité du cerveau, permettant ainsi à l'œil fatigué de réapprendre à voir.

Conclusion : le "traitement Tetris" pourrait s'avérer une bonne option pour les adultes chez qui le cache-œil n'a rien donné. Et, comme le souligne la BBC, cette technique pourrait s'étendre à un nombre infini de jeux électroniques. De quoi satisfaire les personnes n'appréciant pas Tetris. À noter que ce n'est pas la première fois que le célèbre jeu vidéo fait parler de lui dans le domaine de la médecine. En 2010, déjà, des chercheurs de l'université d'Oxford avaient découvert que Tetris avait eu pour effet de réduire les flash-backs liés au syndrome post-traumatique chez les victimes d'évènements violents.

Sources : BBC, Télérama, Slate, radio-canada