Les jeunes Français inquiets face à la recherche de logement

Article mis à jour le 

Dans un contexte de chômage grandissant et de précarisation en France, un sondage réalisé par l’Institut CSA pour le Groupe Polylogis pointe le logement comme principale préoccupation des 18-29 ans.

La jeunesse d’aujourd’hui serait plus inquiète face au logement et à la cherté des loyers que face à la recherche d’emploi selon ce sondage paru en octobre 2012. Ils seraient 30% à considérer la location d’un logement comme primordial (ex-æquo avec la nourriture), alors qu’ils ne sont que 25% à désigner le monde du travail comme principale facteur d’angoisse. La santé et les loisirs arrivent, eux, en toute fin de liste des préoccupations des jeunes Français, avec respectivement 6% et 5%. Le remboursement des soins de santé concerne effectivement plus parents de jeunes enfants et retraités que jeunes actifs. Les loisirs ne sont plus aujourd’hui qu’une préoccupation de second plan.

Les jeunes interrogés sont 32% à habiter chez leurs parents, et 68 % à avoir leur propre logement. Chez ces derniers, 46% sont locataires et seulement 19% se déclarent propriétaires.

Difficultés : les jeunes Français entre deux feux

Petites annonces, bouche à oreille et sollicitations de l’entourage, tous les moyens sont bons pour trouver un logement qui soit à leur portée alors que les prix de l’immobilier commencent à peine à baisser. C’est sans surprise que la recherche de location est la plus active via Internet et les réseaux sociaux chez eux. Des sites comme De particulier à particulier (PAP) sur Paris, ou Le bon coin (partout en France) sont plébiscités par jeunes partout en France.

Selon l’avis de 79 % des intéressés, il est difficile pour un jeune de trouver un logement sur le territoire national actuellement. La difficulté progresse à mesure que les revenus sont bas. Une majorité des sondés explique que les facteurs les plus problématiques, ce sont d’abord la caution et les garanties à apporter avant le loyer.