Jobs d’été : quels sont les plus appréciés par les employeurs ?

Article mis à jour le 

Quels sont les emplois d'été les plus appréciés par les employeurs ?
Quels sont les emplois d'été les plus appréciés par les employeurs ?

Selon un sondage, 23% des jeunes préfèrent délaisser le farniente pour se trouver un job d’été. Or, pour le directeur général du cabinet Walters People, Alain Mlanao, cette courte expérience constitue indubitablement un plus pour le CV. Tout dépend néanmoins de la manière dont elle est présentée.

S’appuyant sur les résultats d’une enquête, la directrice d’études de BVA, Julie Catillon fait remarquer qu’effectuer un job d’été “est une habitude ancrée chez les Français”. 42% des 898 personnes interrogées affirment que ces activités constituent une expérience professionnelle. Taux qui atteint 55% chez les jeunes de 18 à 34 ans. Mais seuls 32% effectuent un job d’été pour financer leurs études. Tandis que pour le restant des sondés, faire des rencontres et financer des loisirs sont les principales motivations.

Un job d’été est valorisable dans un CV

Trouver un travail d’été témoigne du désir de trouver l’indépendance à travers un projet personnel. Outre le fait de "dépenser" efficacement son temps libre, cette expérience façonne un individu, comme pour une adhésion à une association ou un voyage initiatique. D’une manière générale, les recruteurs y voient un bon indicateur de la personnalité du candidat.

Le directeur associé du cabinet Karistem, Hervé Borensztejn, estime qu’évoquer un job d’été est positif pour le candidat, “mais tout dépend du job d’été effectué et de la manière dont il est présenté dans le CV”. Si le poste a permis au candidat de financer ses études, il est recommandé qu’il le souligne clairement lors de l’entretien d’embauche. Le recruteur pourra associer cet acte à de l’ambition, du courage et de la persévérance.

Quels sont les emplois à privilégier ?

Bien que la principale motivation soit généralement d’ordre financier, le candidat devrait se demander en quoi le job d’été contribue au développement de ses connaissances pratiques et de ses compétences relationnelles. En effet, pour la pérennité de leurs activités et pour disposer d’une équipe dynamique, les entreprises privilégient particulièrement les candidats déjà opérationnels, ayant un minimum d’expériences.

Selon Hervé Borensztejn, opter pour un travail d’animateur de club ou de colonie de vacances constitue un job d’été idéal. Cette expérience permet d’améliorer la capacité à travailler en équipe et à communiquer avec le client. Alain Mlanao ajoute qu’intégrer une entreprise spécialisée dans le numérique et travailler dans un fast-food étranger sont également à privilégier.

Dans le cas d’un emploi plus atypique comme cobaye de médicament, animateur de téléphone rose ou petwalker, en évoquer les points positifs lors de l’entretien d’embauche apportera un sentiment de sécurité au recruteur.

 

Source : 20 minutes