Journée de la gentillesse : 5 raisons d’être aimable ce jeudi

Article mis à jour le 

Ce jeudi 3 novembre, c’est la journée de la gentillesse. L’occasion de remettre à l’honneur cette vertu qui améliore à la fois la santé, le bonheur, et la performance… Voici cinq raisons d’être gentil aujourd’hui.

Il était de coutume ces dernières années de considérer la gentillesse avec circonspection, voire avec mépris. Mais petit à petit, cette vertu semble reprendre ses droits, attirant particuliers et entreprises. Il faut dire que les arguments plaidant en faveur de l’altruisme sont légion. C’est en tout cas ce que ne cesse de rappeler le magazine Psychologies, à l’origine de la journée de la gentillesse.

Soyez gentils, c’est votre nature !

Par essence, l’être humain est empathique. Outre la mise au jour des "neurones miroirs", qui a entre autres permis de montrer que nous ressentions la même chose lorsqu’autrui manifeste telle ou telle émotion, les scientifiques ont prouvé que les plus jeunes viennent spontanément en aide aux autres – ne serait-ce que pour ouvrir une porte de placard. Des chercheurs allemands ont ainsi démontré que la gentillesse était intrinsèque dès l’âge de 18 mois.

La gentillesse, un phénomène contagieux

Saviez-vous que le simple fait de réaliser une bonne action ou d’envoyer une personne en effectuer une peut pousser tout votre entourage à partager cette façon de pensée ? C’est en tout cas ce qu’a démontré le scientifique James Fowler.

Être gentil augmente le bonheur

Exit les antidépresseurs, une étude rendue publique par le Journal of Health and Social Behavior en 2001 avance que les personnes effectuant une activité bénévole ont nettement moins de risques d’être touchées par la dépression et sont plus heureuses. Mieux : le fait d’être gentil augmenterait l’espérance de vie.

Soyez sympas, c’est bon pour votre cœur !

Selon une enquête révélée en 2001 par la revue Psychological Science, le fait de pardonner plus facilement présente un avantage certain. Alors que les rancuniers ne vont faire que ressasser un évènement et augmenter leur pression artérielle, les personnes plus propices à pardonner échappent au stress. De quoi protéger son cœur et notamment échapper au risque d’attaques cérébrales.

De la gentillesse pour davantage de performance

Ce n’est pas nouveau : les enfants les plus à l’écoute aux autres et qui donnent un coup de main, par exemple pour les devoirs, sont à la fois plus appréciés des autres, et obtiennent également de meilleurs résultats. Ainsi, sur le long terme, les résultats scolaires sont bien meilleurs pour ceux ne travaillant pas que pour eux-mêmes. Une fois à l’âge adulte, les personnes aimables et généreuses seraient également dans la même situation, vis-à-vis des personnes égoïstes. Ils obtiendraient de cette façon un capital confiance plus important, et de fait une meilleure rémunération. Bref, personne n’a donc quoi que ce soit à perdre à tenter l’expérience, ne serait-ce que ce jeudi.