Journée Mondiale de l'Enfance : Google y va de son doodle

Article mis à jour le 

À l'occasion de la Journée internationale des droits de l'enfant, célébrée ce mardi 20 novembre, le logo de la firme de Cupertino revêt un nouveau Doodle à l'allure enfantine.

Avec ses couleurs pastel, ses enfants et ses marionnettes, le dernier doodle de Google rappelle le Pinocchio de Hamilton Luske (Disney). C'est pourtant bien après la sortie en salles de celui-ci (1940) qu'apparaît pour la première fois la Convention internationale des Droits de l'Enfant, rédigé sous l'égide de l'Onu le 20 novembre 1989. En France, il aura même fallu attendre le 20 novembre 1995 pour voir le Parlement valider la "Journée Mondiale de défense et de promotion des droits de l'enfant".

Dès lors, cette journée internationale devient dans l'Hexagone un moment privilégié pour faire la transparence sur les injustices perpétrées contre les enfants du monde entier. Pour se faire entendre, celle-ci s'appuie sur la Convention internationale des droits de l'enfant de 1989.

"Rien n'est plus important que de bâtir un monde dans lequel tous nos enfants auront la possibilité de réaliser pleinement leur potentiel et de grandir en bonne santé, dans la paix et la dignité", avait déclaré Kofi A. Annan à la tête de l'Organisation des Nations Unies (ONU) en 1998.

Aujourd'hui plus qu'hier, cette déclaration ne semble pas rester lettre morte. En témoigne le projet "L'éducation avant tout" lancé récemment par le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon. But de l'initiative : produire une prise de conscience politique de l'importance de l'éducation et lever des fonds massifs pour développer un enseignement de qualité partout dans le monde.