Jurassic World : les paléontologues pas convaincus par les dinos du film…

Article mis à jour le 

À peine la bande annonce de la relève des Jurassic Park diffusées que les spécialistes des dino du tout venant en viennent déjà à pointer la faiblesse des reptiles géants mis en scène. En cause, notamment : le manque latent d’acuité scientifique du film. Explications.

Si les spectateurs sont déjà légion de par le monde à attendre impatiemment la sortie en juin du prochain volet de la saga Jurassic Park, d’autres sont nettement plus mitigés sur la question. Comme le met en évidence le site Gizmodo, un certain nombre d’experts en dino ont en effet déjà fait part de leur scepticisme à l’égard de la bande annonce dévoilée par Universal Pictures le mercredi 25 novembre.

D’abord, comme le relève Brian Switek, spécialiste des dinosaures entre auteurs du livre My Beloved Brontosaurus, le gigantesque et méchant monstre carnivore de Jurassic World – celui-là même qui jaillit hors de l’eau pour engloutir un requin – dispose de pouces opposables. L’ennui, c’est que cet appendice a priori normal à nos yeux est en réalité une caractéristique décisive de notre évolution. Ainsi, l’astrophysicien Neil de Grasse Tyson indique à ce titre que si les dinosaures avaient disposé de tels outils, ces derniers auraient alors été à même de développer un programme spatial.

Mais si la critique se justifie donc aisément, d’autres personnes soulignent pour leur part que le dino du film est le fruit d’une manipulation génétique – chose que précise d’ailleurs le trailer. Pour cette raison, il ne semble de fait pas ridicule de vouloir ajouter à un super-dino quelque chose dont il ne dispose pas.

Pas de spécialiste appelé pour recréer les dinosaures

Quoi qu’il en soit, même en tenant compte des spécificités du livre original de Michael Crichton, les scientifiques mettent en évidence qu’aucun spécialiste n’a été appelé à recréer des dinosaures pour les besoins du film. Alors que nombre de grosses productions, comme Interstellar s’appuyant sur l’astrophysicien Kip Thorne, ont pour habitude d’y recourir pour étoffer leur propos.

Conclusion : selon les premières images, le film n’utiliserait apparemment pas les découvertes récentes des paléontologues. C’est notamment le cas des plumes, dont la plupart des dinosaures étaient sans doute recouverts. Les producteurs semblent avoir préféré conserver la bonne vieille représentation à la Denver… ou à la Jurassic Park.

Sources : slate, gizmodo