L'allaitement au sein nous rendrait plus intelligents et riches

Article mis à jour le 

Seuls 40 % des bébés sont allaités au sein, de par le monde - copyright Stephane Malmesjo - Flickr CC.
Seuls 40 % des bébés sont allaités au sein, de par le monde - copyright Stephane Malmesjo - Flickr CC.

Une étude brésilienne au long cours affirme que les enfants nourris au sein pendant un an disposeraient d’un quotient intellectuel plus élevé, suivraient une scolarité plus longue et obtiendraient plus tard de meilleurs revenus. Explications.

À en croire la conclusion d’une étude brésilienne rendue publique mercredi 18 mars par la revue The Lancet Global Health, il ferait vraiment bon d’être allaité sur le long terme. Et pour cause : les scientifiques à l’origine de l’étude jugent qu’un enfant nourri au sein pendant un an sera entre autres plus intelligent, et obtiendra de meilleurs revenus. Mieux : ses chances de décrocher du système scolaire se réduiraient considérablement.

Pour en arriver à ce constat, des chercheurs de l’Université Pelotas (Brésil) ont étudié 3500 enfants nés en 1982 et nourris au sein au début de leur vie plus ou moins longtemps. À noter que les mères faisaient aussi bien parties des milieux sociaux favorisés que modestes. Et les scientifiques affirment avoir tenu compte d’éléments pouvant avoir une influence sur le résultat : c’est le cas du niveau de vie de la famille, ou encore de l’âge de la mère au moment de la venue au monde.


1 an d’allaitement = 4 points de quotient intellectuel en plus

Quelque trente années plus tard, les chercheurs ont pu observer que l’allaitement avait eu des effets favorables sur tous les adultes ayant été nourris au sein étant bébés. Or, plus la durée de l’allaitement au sein avait été longue, et plus le bénéfice s’avérait important. Et pour cause : les personnes ayant été nourris ainsi sur un an disposeraient d’un quotient intellectuel supérieur de 4 points par rapport à ceux allaités moins d’un mois. En moyenne, la scolarité des premiers serait par ailleurs plus longue d’un an, et leurs revenus un tiers plus élevés que le revenu moyen.


Comment expliquer pareil phénomène ?

Les chercheurs supposent que ces effets bénéfiques de lait maternel sur l’intelligence est relative à la présence d’acides aminés saturés à chaîne longue. Éléments qui jouent un rôle crucial en matière de développement du cerveau.

Rappelons que par le passé, d’autres études avaient permis quant à elles de montrer les bienfaits de l’allaitement au sein sur trois à douze mois. Allaitement qui se révélait salvateur contre les pathologies cardiovasculaires. Ce n’est donc pas un hasard si l’Organisation mondiale de la santé (OMS) juge l’allaitement au sein comme la meilleure façon de garantir la santé et la survie d’un enfant. Celle-ci conseille d’ailleurs d’allaiter l’enfant jusqu’à l’âge de six mois. Problème : les bébés ne sont que 40 % aujourd’hui à bénéficier d’un tel allaitement.


Sources : 20minutes, lefigaro