La France soutient l'idée d'un SMIC européen

Article mis à jour le 

La France soutient l'idée d'un Smic européen
La France soutient l'idée d'un Smic européen

Le 19 octobre 2016, la ministre du Travail Myriam El Khomri et le secrétaire d’État aux Affaires européennes Harlem Désir ont reçu un rapport parlementaire proposant la mise en place d’un SMIC à l’échelle européenne. Cette idée ravit le gouvernement, qui y voit un moyen de faire face à la concurrence des pays voisins.

D’après Philip Cordéry, rapporteur de ce projet, il n’est pas question pour autant d’instaurer un salaire minimum unique au sein de l’UE. L’objectif serait de lutter contre le dumping social, mais aussi de tirer vers le haut le niveau des salaires minima au sein des pays membres.

De trop fortes disparités

Philip Cordéry, député PS des Français de l’étranger, dénonce une trop grande différence entre les salaires minima appliqués au sein des pays membres de l’Union. En effet, si le salaire minimum est fixé à 1 923 euros au Luxembourg et 1 446 euros en France, il est de 184 euros en Bulgarie. Cette forte hétérogénéité est qualifiée par les députés de “source de concurrence préjudiciable au bon fonctionnement de l’UE”. Le fait est que 6 des 28 États membres n’ont pas défini de salaire minimum par voie légale. Il en est ainsi de l’Italie, de la Finlande, de Chypre, de l’Autriche, du Danemark et de la Suède.

Une urgence

D’après M. Désir, l’instauration d’un SMIC européen devrait être à la base des droits sociaux que l’Union veut promouvoir. Pour la ministre du Travail, une telle initiative permettrait à l’Europe de se reconstruire une “identité sociale forte”. Cependant, le véritable enjeu est surtout d’éviter la délocalisation des entreprises dans les pays qui n’ont pas instauré de salaire minimum. Le rapport rédigé par Philip Cordéry prône la mise en place d’un SMIC dans chaque État, dont le montant correspondrait à environ 50 à 60% du salaire médian national. À terme, le processus aboutirait à l’harmonisation des salaires minimum au niveau européen.

Sources : economiematin.fr, lefigaro.fr, latribune.fr

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : droit du travail